Pour s'opposer au piratage, mais sans doute davantage pour faire connaître ses livres, une écrivain brésilienne a décidé de se mettre nue en place publique au Pérou.

Vanessa de Oliveira peut remercier le piratage. Inconnue à l'étranger, l'écrivain brésilienne vient de se faire un nom grâce au piratage. Contrairement à d'autres, l'auteur n'a pas vu ses ventes augmenter après avoir bénéficié de la diffusion de ses livres numérisés sur les réseaux P2P (quoique l'on n'en sait rien…), mais elle a réalisé une opération d'auto-promotion redoutablement efficace en se servant du piratage de ses livres comme excuse.

L'ancienne escort-girl, qui écrit des livres de conseils aux femmes sur la séduction ou la gestion de l'infidélité de leur compagnon, a convoqué les médias sur la Plaza de Armas à Lima, au Pérou. Là, la femme habituée à montrer les jolies lignes de son corps est arrivée à l'arrière d'une camionnette, et a dévoilé la partie haute de son anatomie, en cachant pauvrement la partie basse.

Avec les mots "NON AU PIRATAGE" écrits en rouge sang sur son corps dénudé, Vanessa de Oliveira a expliqué qu'elle voulait ainsi manifester son opposition au piratage de ses livres, et des livres en général. "Un pays est fait avec la culture, avec des livres. Lorsque des gens piratent des livres, la culture est en danger. Le Pérou est le premier pays où je vois ça", a-t-elle dit. 

A quand Pascal Nègre nu sur la place de la Bastille ?

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos