La Royal Society, fondée en 1660, vient d'annoncer la mise en ligne de ses publications visant à promouvoir les sciences. A travers un moteur de recherche, il est désormais possible d'accéder à des travaux de Newton, Darwin ou Benjamin Franklin ainsi qu'à des publications plus récentes.

La Royal Society, institution londonienne fondée en 1660 et destinée à la promotion des sciences, a annoncé donner accès à ses archives de façon gratuite et permanente. Ce sont plus de 60 000 publications qui sont désormais disponibles à travers un moteur de recherche.

« Je suis ravi que la Royal Society continue d’améliorer l’accès à ses extraordinaires ressources en ouvrant ses archives. Elles sont très intéressantes pour tous ceux qui veulent comprendre comment la science a évolué depuis sa fondation » a déclaré le Professeur Uta Firth, en charge de la bibliothèque de la Royal Society.

Parmi les trésors contenus dans ces archives, il est par exemple possible de lire la première publication d’Isaac Newton, des travaux géologiques de Charles Darwin ou la célèbre expérience électrique de Benjamin Franklin réalisée avec un cerf volant.

Cette ouverture survient pendant l’Open Access Week, initiative annuelle visant à promouvoir le partage des connaissances par les écoles ou les chercheurs. Si ces archives ne sont, pour le moment, accessibles que par un moteur de recherche, c’est un premier pas vers l’ouverture des données. Gageons qu’une API permettra dans quelques temps aux développeurs d’exploiter cette incroyable bibliothèque au sein d’applications.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés