L'éditeur américain Electronic Arts a lui aussi été la cible d'une attaque informatique. De nombreuses informations personnelles ont été dérobées au cours du piratage, mais l'entreprise assure que les données bancaires n'ont pas été compromises. Electronic Arts n'a pas évalué le nombre de comptes concernés par cette intrusion.

La liste des éditeurs de jeux vidéo victimes de piratage informatique n’en finit plus de s’allonger. Après Sony, Nintendo, Bethesda, Codemasters, Epic et Sega, c’est au tour d’Electronic Arts de se retrouver en difficulté. La firme américaine a annoncé avant-hier avoir subi une attaque informatique qui s’est soldée par le vol de plusieurs informations personnelles. Les données bancaires ne sont pas affectées.

« Notre enquête montre que des informations telles que les noms d’utilisateur, les mots de passe chiffrés, les adresses e-mail, les adresses postales, les noms, les numéros de téléphone, les clés CD et les dates de naissance à partir des comptes du serveur associé à Neverwinter Nights auraient été compromises » annonce la firme américaine, dans une foire aux questions dédiée à l’incident.

En fonction du type de compte, d’autres éléments ont pu être dérobés au cours du piratage, prévient Electronic Arts. Il s’agit essentiellement d’informations liées au profil, comme par exemple la langue sélectionnée ou les jeux joués. Quelques mots de passe, apparemment stockés en clair, ont également été récupérés par les pirates. Electronic Arts assure avoir alerté les utilisateurs concernés.

En revanche, certaines informations très sensibles n’ont pas pu être dérobées par les auteurs de cette attaque. « Nous avons déterminé qu’aucune donnée de carte de crédit n’a été compromise » assure Electronic Arts. De nouvelles procédures de sécurité ont été déployées, afin d’une part d’empêcher ce type d’incident de se reproduire et d’autre part de protéger les données des utilisateurs.

« Bien que nous ayons des contrôles de sécurité en place, même les meilleurs logiciels et les meilleures procédures ne peuvent pas faire face à des pirates 100 % du temps » explique le groupe, qui évoque une attaque « hautement sophistiquée » contre ses serveurs. En attendant d’en savoir plus, l’éditeur américain recommande à ses clients la plus grande prudence face à une éventuelle campagne de phishing qui pourrait survenir.

Electronic Arts n’a pas précisé combien de comptes sont concernés par cet incident. D’autres acteurs du secteur vidéoludique ont été durement touchés par les attaques informatiques. Dans le cas de Sega, c’est 1,29 million de comptes qui ont été compromis, tandis que Sony a été confronté à la fuite de données rattachées à près de 77 millions de comptes.

Il semble que les attaques informatiques contre les éditeurs de jeux vidéo ne se termineront pas avec le piratage d’Electronic Arts. Il reste désormais à savoir quelle sera la prochaine cible. ID Software ? Microsoft ? Activision ? Blizzard ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés