Publié par Julien L., le Mercredi 02 Février 2011

Rojadirecta : jugé légal en Espagne, saisi par les USA (MAJ)

Le nom de domaine du site Rojadirecta a été saisi par les autorités américaines, malgré deux décisions de justice favorables au site web prononcées en Espagne. Le site, spécialisé dans la diffusion de matches de sport en streaming, a cependant fait son retour en ligne, grâce à de nouvelles adresses Internet.

Mise à jour - d'autres noms de domaine ont également été saisis par les autorités américaines : atdhe.net, firstrow.net et ilemi.com.

Sujet du 01 février - C'était un site bien connu des passionnés de sport. Spécialisé dans la diffusion de matches en streaming, le site espagnol Rojadirecta.org proposait aux internautes de voir des compétitions de football, de basketball, de tennis, de hockey ou encore de football américain sur Internet. Depuis aujourd'hui, le nom de domaine n'est pourtant plus accessible. En effet, il a été saisi par les autorités américaines.

L'intervention a eu lieu ce matin, rapporte Torrentfreak. Comme pour l'opération "In Our Sites", et celle ayant conduit à la confiscation de 70 autres noms de domaine, la procédure a mobilisé le département de la justice des États-Unis et l'Immigration and Customs Enforcement (ICE), une branche fédérale rattachée au département de la Sécurité intérieure.

Pour s'attaquer à Rojadirecta.org, les autorités américaines ont utilisé la seule prise à leur portée : le domaine de premier niveau .org, géré par la société Afilias. En effet, les autres options n'étaient pas exploitables rapidement. Le site web appartient à une entreprise espagnole et l'hébergement est assuré par une société située hors des États-Unis.

Mais surtout, Rojadirecta.org a été jugé légal à deux reprises par la justice espagnole. Le premier jugement, survenu en 2009, a été confirmé en appel par la cour pénale provinciale de Madrid, en mai dernier. Les juges ont estimé que l'activité du site, bien que financée en partie par de la publicité, n'était pas illégale au regard du droit espagnol.

Les magistrats ont considéré que seul l'individu qui héberge le fichier ou le flux est responsable, pas celui qui met en place un lien permettant d'y accéder. Car en effet, Rojadirecta.org n'hébergeait aucun flux ni fichier piraté. Sa seule mission était d'indexer les liens HTTP menant vers des contenus en streaming, des liens P2P (BitTorrent) ou vers des services d'hébergement en ligne comme RapidShare.

Autrement dit, Rojadirecta se contentait de centraliser des liens déjà disponibles sur le net, mais éparpillés. Les chaînes de télévision avaient bien entendu été très mécontentes de ces deux décisions. En effet, les principaux diffuseurs paient des sommes parfois astronomiques pour acquérir les droits de retransmission des grandes compétitions internationales. Pour ces chaînes, l'activité parasitaire de Rojadirecta.org était évidente.

Les efforts du département de la justice et de l'ICE ont cependant montré leurs limites dans cette affaire. En effet, seul le nom de domaine .org a été saisi. Or, le site est d'ores et déjà de nouveau accessible sur de nouvelles adresses : Rojadirecta.com, Rojadirecta.me, Rojadirecta.es et Rojadirecta.in. En multipliant les noms de domaine, Rojadirecta espère décourager les autorités américaines tout en se mettant hors de portée.

De façon plus générale, cette affaire est l'occasion pour les responsables de Rojadirecta de dénoncer l'emprise qu'ont les autorités américaines sur les noms de domaine génériques (.com, .org, .net). Pour eux, il n'y a aucune raison légitime permettant à la vision américaine du droit d'auteur de surclasser celle d'un autre pays, comme l'Espagne. Le Pays de Cervantès est considéré comme l'un des plus souples en matière de lutte anti-piratage.

Publié par Julien L., le 2 Février 2011 à 12h10
 
35
Commentaires à propos de «Rojadirecta : jugé légal en Espagne, saisi par les USA (MAJ)»
Inscrit le 26/05/2006
86 messages publiés
Wikileaks n'a donc pas servi de leçon ...
Inscrit le 05/03/2008
923 messages publiés
Ils ont oublié Rojadirecta.42
Inscrit le 04/04/2008
1492 messages publiés
L'Amerique ... le pays de la démagogie ...
Inscrit le 16/10/2009
52 messages publiés
Vous souvenez-vous de l'article
http://www.numerama....r-internet.html

"En revanche, poursuit-il, il faut savoir qu'Internet fonctionne par l'attribution des DNS (Domain Name System) aux différents opérateurs, sorte de routeur central du système, lequel est totalement aux mains d'une société américaine, l'ICANN, laquelle est elle-même le faux nez du gouvernement américain". En clair, affirme-t-il, "les Etats-Unis sont totalement maîtres du système et peuvent ainsi espionner le monde entier, pour leur propre sécurité, mais aussi pour leurs intérêts industriels ou commerciaux".

Or comme l'explique très bien le président de FDN Benjamin Bayart dans une réponse détaillée, "il y a là une très grave incompréhension de la technique par M. Myard". L'ICANN, qui au passage n'est pas une société mais une organisation à but non-lucractif, définit uniquement les règles de fonctionnement des DNS, qui sont acceptées et appliquées par consensus international. Il ne dispose d'aucun pouvoir exécutif, et l'influence du gouvernement américain est minime. Le gouvernement américain "peut essayer d'infléchir les prises de positions de l'ICANN, mais ça doit se faire publiquement, et être ensuite accepté par tout le monde, par tous les administrateurs système et réseau de la planète, en France comme en Chine, par FDN comme par Orange. Si on trouve un règle qui convient à autant de monde, alors il y a fort à parier qu'elle laisse assez peu de place aux envies des politiques locaux...", résume Benjamin Bayart.

Ca laisse à réfléchir...
Inscrit le 04/04/2008
1492 messages publiés
J'ai pas mémoire d'une telle ingérence directe des USA sur les affaires d'un membre de l'UE.
Inscrit le 17/03/2008
2754 messages publiés
Darwiin, le 01/02/2011 - 17:33

Ca laisse à réfléchir...


En même temps , ils auraient mis leur site sous Rojadirecta.es , les ricains n'auraient *strictement* rien pu faire.
Et comme la justice leur est favorable, même le registar ES n'aurais rien pu faire, légalement ce coup-là.

En plus, il ne faut pas oublier que ce n'est QUE le DNS: Une simple équivalence dans ton fichier "hosts" donne strictement la même chose, voire un DNS local sur ton réseau si tu peux (par exemple certaines box permettent de définir des "noms locaux". Il suffit de placer dans le champ "IP" 216.67.232.70 et dans le champs "nom" Rojadirecta.org.

Le DNS c'est "juste" pratique. Mais ca n'est certainement pas le fondement d'Internet.
Inscrit le 12/03/2009
154 messages publiés
internet unido jamas sera vencido .
Inscrit le 04/05/2007
1542 messages publiés
a force de jouer au chat et à la souris sur ce type d'affaire avec ces sites miroirs, on va se diriger sur des mesures de filtrage par DPI, il ne faudra pas pleurer quand tout sera care sur le net
Inscrit le 05/10/2010
739 messages publiés
VIDEOCLUB, le 01/02/2011 - 18:31

a force de jouer au chat et à la souris sur ce type d'affaire avec ces sites miroirs, on va se diriger sur des mesures de filtrage par DPI, il ne faudra pas pleurer quand tout sera care sur le net


Osef du DPI.
Tout sera chiffré et anonymisé (TOR, Freenet, I2P...).
D'autres idées géniales ?
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Sont vraiment cons...
Inscrit le 20/05/2009
197 messages publiés
Darwiin, le 01/02/2011 - 17:33
Vous souvenez-vous de l'article
http://www.numerama....

"En revanche, poursuit-il, il faut savoir qu'Internet fonctionne par l'attribution des DNS (Domain Name System) aux différents opérateurs, sorte de routeur central du système, lequel est totalement aux mains d'une société américaine, l'ICANN, laquelle est elle-même le faux nez du gouvernement américain". En clair, affirme-t-il, "les Etats-Unis sont totalement maîtres du système et peuvent ainsi espionner le monde entier, pour leur propre sécurité, mais aussi pour leurs intérêts industriels ou commerciaux".

Or comme l'explique très bien le président de FDN Benjamin Bayart dans une réponse détaillée, "il y a là une très grave incompréhension de la technique par M. Myard". L'ICANN, qui au passage n'est pas une société mais une organisation à but non-lucractif, définit uniquement les règles de fonctionnement des DNS, qui sont acceptées et appliquées par consensus international. Il ne dispose d'aucun pouvoir exécutif, et l'influence du gouvernement américain est minime. Le gouvernement américain "peut essayer d'infléchir les prises de positions de l'ICANN, mais ça doit se faire publiquement, et être ensuite accepté par tout le monde, par tous les administrateurs système et réseau de la planète, en France comme en Chine, par FDN comme par Orange. Si on trouve un règle qui convient à autant de monde, alors il y a fort à parier qu'elle laisse assez peu de place aux envies des politiques locaux...", résume Benjamin Bayart.

Ca laisse à réfléchir...


Bah oui, ils n'ont pas tapé sur l'ICANN, ni même l'IANA.
C'est le prestataire de fournisseur de nom de domaine (équivalent de gandhi par exemple) qui a été saisi.
Inscrit le 19/10/2009
6469 messages publiés
VIDEOCLUB, le 01/02/2011 - 18:31
a force de jouer au chat et à la souris sur ce type d'affaire avec ces sites miroirs, on va se diriger sur des mesures de filtrage par DPI, il ne faudra pas pleurer quand tout sera care sur le net


Ne pas confondre le Web et Internet...

Le dpi ne pourra fonctionner que si la connexion n'est pas sécurisé, et au jour d'aujourd'hui, même si je n'ai rien à me reprocher, ce n'est pas pour autant que je désire laisser un accès libre à ma vie numérique...

A force de crier au loup, à force de criminaliser par 'précaution' leurs clients/contribuables, ces andouilles ne vont obtenir qu'un seul résultat :

L'impossibilité pour eux de savoir quoi que ce soit...

Chouette, au final, ils auront mis en place eux-même le cryptage systématique des échanges...

Ce sont les FAI qui vont aimer, plus de ' rentabilisation ' possible des habitudes de surf, plus de rentabilisation possible des données choppées dans les échanges de courriels...

Continuez, continuez donc... Vous faites le lit de notre sécurité, mais sans le savoir et à votre détriment...
Inscrit le 30/03/2010
1091 messages publiés
Gnommy, le 01/02/2011 - 18:54
.

Tu as vu a qui tu réponds ? don't feed the troll ... pour y répondre de maniere simple, le DPI c'est du meme niveau qu'ouvrir le courrier des gens, et ca perd tout son sens quand les gens le savent et se mettent a utiliser du chiffrage, du cryptage ... ou des liens de transits alternatifs. Je ne sais plus qui le disait: "never underestimate the bandwith of a station wagon full of tapes" .
Inscrit le 03/04/2009
961 messages publiés
VIDEOCLUB ...puisque tu ignores tout ou presque ...
http://fr.readwritew...yberactivistes/

cette guerre est perdue ils ne font que gagner du temps...
[message édité par Silver974 le 01/02/2011 à 20:28 ]
Inscrit le 11/10/2007
815 messages publiés
Arkhesis, le 01/02/2011 - 18:51
Darwiin, le 01/02/2011 - 17:33
Vous souvenez-vous de l'article
http://www.numerama....

"En revanche, poursuit-il, il faut savoir qu'Internet fonctionne par l'attribution des DNS (Domain Name System) aux différents opérateurs, sorte de routeur central du système, lequel est totalement aux mains d'une société américaine, l'ICANN, laquelle est elle-même le faux nez du gouvernement américain". En clair, affirme-t-il, "les Etats-Unis sont totalement maîtres du système et peuvent ainsi espionner le monde entier, pour leur propre sécurité, mais aussi pour leurs intérêts industriels ou commerciaux".

Or comme l'explique très bien le président de FDN Benjamin Bayart dans une réponse détaillée, "il y a là une très grave incompréhension de la technique par M. Myard". L'ICANN, qui au passage n'est pas une société mais une organisation à but non-lucractif, définit uniquement les règles de fonctionnement des DNS, qui sont acceptées et appliquées par consensus international. Il ne dispose d'aucun pouvoir exécutif, et l'influence du gouvernement américain est minime. Le gouvernement américain "peut essayer d'infléchir les prises de positions de l'ICANN, mais ça doit se faire publiquement, et être ensuite accepté par tout le monde, par tous les administrateurs système et réseau de la planète, en France comme en Chine, par FDN comme par Orange. Si on trouve un règle qui convient à autant de monde, alors il y a fort à parier qu'elle laisse assez peu de place aux envies des politiques locaux...", résume Benjamin Bayart.

Ca laisse à réfléchir...


Bah oui, ils n'ont pas tapé sur l'ICANN, ni même l'IANA.
C'est le prestataire de fournisseur de nom de domaine (équivalent de gandhi par exemple) qui a été saisi.


+ 1

C'est http://www.afilias.info/ qui a été saisi, pas l'ICANN.
Inscrit le 17/02/2005
182 messages publiés
A priori, les nouvelles ont été également saisies.

Il reste la voie directe néanmoins : http://209.44.113.146/

No pasarán !
Inscrit le 21/02/2006
4275 messages publiés
seule les org et com sont couper
www.rojadirecta.me www.rojadirecta.es www.rojadirecta.in marche
N'ont qu'a pas payer des "sommes astronomiques" pour la restransmission du foot... punaise, faut que tout le monde redescende sur terre, ce sont que des gas qui courent derriere un ballon pour le coller dans un filet. La démesure économique de la chose m'a toujours étonné.
Inscrit le 04/04/2008
1492 messages publiés
jmorda, le 02/02/2011 - 08:05
N'ont qu'a pas payer des "sommes astronomiques" pour la restransmission du foot... punaise, faut que tout le monde redescende sur terre, ce sont que des gas qui courent derriere un ballon pour le coller dans un filet. La démesure économique de la chose m'a toujours étonné.



En plus, ils se mettent en grève ....

Un article sur les salaires du sport en France:
http://www.rmc.fr/ed...port-en-france/

Un handballeur de niveau international (donc plus que titré), c'est 12000/15000 euros par mois sinon c'est 3000 euros.

On peut en vivre mais faut vraiment penser à sa reconversion.
Inscrit le 07/03/2006
2114 messages publiés
Quand on voit le montant du transfert de F. Torres il y a quelques jours... il y a une bulle spéculative sportive, vivement qu'elle éclate et que tout ce beau monde arrête de pourrir le sport...
Inscrit le 18/10/2008
1878 messages publiés
VIDEOCLUB, le 01/02/2011 - 18:31
a force de jouer au chat et à la souris sur ce type d'affaire avec ces sites miroirs, on va se diriger sur des mesures de filtrage par DPI, il ne faudra pas pleurer quand tout sera care sur le net


Un peu comme les DRM, la DPI est grave mais n'affectera pas le partage. La grande majorité des connexions BitTorrent et Gnutella sont déjà cryptées, de nombreux fournisseurs USENET incluent le cryptage SSL dans leurs offres, pour les autres il s'agit soit d'une option à activer, soit d'un peu de programmation avec des librairies déjà disponibles. Pour contrer le piratage la DPI est déjà dépassée.

Maintenant, le vrai danger dans cette affaire, c'est qu'on se mette à utiliser plusieurs systèmes DNS, ce qui peut provoquer des incompatibilités pour la résolution des noms de domaines.Mais les abus répétés des Etats-Unis ne laissent pas beaucoup de choix, on risque bien de devoir en passer là. Il faut bien le répéter, le site est légal, la justice espagnole l'a dit deux fois.

Obama, change we can believe in? Bullshit.
Inscrit le 16/10/2009
52 messages publiés
Arkhesis, le 01/02/2011 - 18:51
Darwiin, le 01/02/2011 - 17:33
Vous souvenez-vous de l'article
http://www.numerama....

"En revanche, poursuit-il,
[snip]
Ca laisse à réfléchir...


Bah oui, ils n'ont pas tapé sur l'ICANN, ni même l'IANA.
C'est le prestataire de fournisseur de nom de domaine (équivalent de gandhi par exemple) qui a été saisi.


Ah ok, j'avais pas compris ça comme ça. Mais dans ce cas, qu'est ce qui les empêche de passer par un autre registrar pour reenregistrer le même nom de domaine ?
Inscrit le 17/01/2006
3610 messages publiés
Ah ok, j'avais pas compris ça comme ça. Mais dans ce cas, qu'est ce qui les empêche de passer par un autre registrar pour reenregistrer le même nom de domaine ?


Si le nom de domaine a été "saisi" et non "annulé" par la justice américaine, alors il est toujours enregistré. Il a juste "changé de propriétaire". Il n'est donc pas disponible à l'enregistrement, nulle-part.
Inscrit le 17/01/2006
3610 messages publiés
Ah ok, j'avais pas compris ça comme ça. Mais dans ce cas, qu'est ce qui les empêche de passer par un autre registrar pour reenregistrer le même nom de domaine ?


Si le nom de domaine a été "saisi" et non "annulé" par la justice américaine, alors il est toujours enregistré. Il a juste "changé de propriétaire". Il n'est donc pas disponible à l'enregistrement, nulle-part.
Inscrit le 04/04/2008
1492 messages publiés
le .com n'est plus accessible
Inscrit le 04/04/2008
1492 messages publiés
Par contre ceci marche a moins de couper le serveur:

http://109.235.53.189/
Inscrit le 17/01/2006
3610 messages publiés
Ah ok, j'avais pas compris ça comme ça. Mais dans ce cas, qu'est ce qui les empêche de passer par un autre registrar pour reenregistrer le même nom de domaine ?


Si le nom de domaine a été "saisi" et non "annulé" par la justice américaine, alors il est toujours enregistré. Il a juste "changé de propriétaire". Il n'est donc pas disponible à l'enregistrement, nulle-part.
Inscrit le 12/03/2009
154 messages publiés
il faut prendre des '.eu' .
Inscrit le 16/10/2009
52 messages publiés
Prozac, le 02/02/2011 - 13:27
Ah ok, j'avais pas compris ça comme ça. Mais dans ce cas, qu'est ce qui les empêche de passer par un autre registrar pour reenregistrer le même nom de domaine ?


Si le nom de domaine a été "saisi" et non "annulé" par la justice américaine, alors il est toujours enregistré. Il a juste "changé de propriétaire". Il n'est donc pas disponible à l'enregistrement, nulle-part.


Merci pour les explications. En conclusion si je comprend bien, il vaut mieux éviter les registrars américains.
Inscrit le 04/04/2008
1492 messages publiés
Darwiin, le 02/02/2011 - 15:36
Prozac, le 02/02/2011 - 13:27
Ah ok, j'avais pas compris ça comme ça. Mais dans ce cas, qu'est ce qui les empêche de passer par un autre registrar pour reenregistrer le même nom de domaine ?


Si le nom de domaine a été "saisi" et non "annulé" par la justice américaine, alors il est toujours enregistré. Il a juste "changé de propriétaire". Il n'est donc pas disponible à l'enregistrement, nulle-part.


Merci pour les explications. En conclusion si je comprend bien, il vaut mieux éviter les registrars américains.


Non c'est les .com et .org qu'il faut éviter :-(

De toute façon, je trouve personnellement l'absence de débat contradictoire et le non respect des décisions de justice espagnols complètement hallucinante.
Inscrit le 30/04/2005
12571 messages publiés
Qui pro domina justitia sequitur! Qui poursuit au nom de la justice! Pauvres aigles...
Inscrit le 28/06/2006
2722 messages publiés
Gnommy, le 01/02/2011 - 18:54
Le dpi ne pourra fonctionner que si la connexion n'est pas sécurisé, et au jour d'aujourd'hui, même si je n'ai rien à me reprocher, ce n'est pas pour autant que je désire laisser un accès libre à ma vie numérique...

Malgré le chiffrage, le DPI permet souvent d'identifier le protocole utilisé : l'établissement d'une connexion HTTPS est relativement distincte d'une connexion eMule, cela permet ensuite de filtrer la seconde.

A force de crier au loup, à force de criminaliser par 'précaution' leurs clients/contribuables, ces andouilles ne vont obtenir qu'un seul résultat :
L'impossibilité pour eux de savoir quoi que ce soit...
Chouette, au final, ils auront mis en place eux-même le cryptage systématique des échanges...

Ou alors, dans le pire scénario, transformer l'internet français en l'internet by Orange, ce qui ne manquerait pas de réjouir certains FAI.
Inscrit le 19/10/2009
6469 messages publiés
Croux, le 03/02/2011 - 00:58

Gnommy, le 01/02/2011 - 18:54
Le dpi ne pourra fonctionner que si la connexion n'est pas sécurisé, et au jour d'aujourd'hui, même si je n'ai rien à me reprocher, ce n'est pas pour autant que je désire laisser un accès libre à ma vie numérique...

Malgré le chiffrage, le DPI permet souvent d'identifier le protocole utilisé : l'établissement d'une connexion HTTPS est relativement distincte d'une connexion eMule, cela permet ensuite de filtrer la seconde.

A force de crier au loup, à force de criminaliser par 'précaution' leurs clients/contribuables, ces andouilles ne vont obtenir qu'un seul résultat :
L'impossibilité pour eux de savoir quoi que ce soit...
Chouette, au final, ils auront mis en place eux-même le cryptage systématique des échanges...

Ou alors, dans le pire scénario, transformer l'internet français en l'internet by Orange, ce qui ne manquerait pas de réjouir certains FAI.


oui.

Concernant mon allusion à la ' connexion sécurisée ', je généralisais l'ensemble des techniques de cryptage, sans particulièrement préférer le https, qui n'est même pas réellement efficace sur le Web...

Ils sont déjà persuadés d'y être parvenus, au Web by orange...

D'abords en excluant toute allusion à autre chose que leur ' web ' dans leur vocabulaire, et ensuite parce qu'ils n'ont d'autre choix que de tenter de l'imposer, mais, poser un tel postulat est utopique, surtout lorsque l'on considère les centaines de milliers d'informaticiens de tous poils qui sont là et n'auront qu'une envie, se passer de ces se®vices de type minitel 2.0...

L'industrie ne détient pas ( ou pas encore ) les possibilités de la toile, elle n'en perçoit que la partie que les utilisateurs lambdas en utilise, ce qui est loin de faire le compte.
Inscrit le 03/02/2012
1 messages publiés
rojadirecta is great!! y see the matches too in http://www.dices.es/...-gratis-online/ with results and news, it rocks!
Inscrit le 21/08/2013
1 messages publiés
there's no better place to see the links than http://futbolgratisonline.blogspot.es/
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Février 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13