Alors que France Télécom s’est lancé à l’assaut de Canal+ pour investir la production cinématographique, l’un des principaux acteurs du marché semble maintenant vouloir en partir. Selon le quotidien « Les Echos », TF1 aurait en effet mandaté la banque d’affaires Rothschild pour vendre TF1 International, sa filiale de droits audiovisuels qui détient les droits de 600 films et génère 103,7 millions d’euros de chiffre d’affaires. Elle est, par l’intermédiaire de TFM, le premier distributeur de films en salle en France avec des succès comme La Môme, Brice de Nice, ou La Leçon de piano.

Sans surprise, Orange se serait positionné comme l’un des acquéreurs possibles du catalogue, qui pourrait venir renforcer ses chaînes de télévision dédiées au cinéma, et apporter de l’expérience à sa propre filiale de production audiovisuelle. Le tunisien Ben Ammar serait également candidat, pour s’associer au canadien Alliance Films et proposer aux producteurs indépendants américains un interlocuteur unique dans la distribution de leurs films dans six pays. TF1, qui a d’abord pensé s’associer au projet en tant qu’actionnaire, privilégierait finalement la piste d’une cession totale de sa filiale.

La première chaîne privée française n’a t-elle plus confiance dans l’avenir de la production cinématographique ? « L’objectif est de permettre à cette filiale de continuer à se développer« , assure TF1 aux Echos. Mais sans elle ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés