Née en 2012, la plateforme spécialisée dans le prêt aux PME Look&Fin propose aux particuliers de prêter à des PME. La startup a déjà levé plus de 35 millions d'euros en Belgique et en France.

Concept

Fondée en 2012 par Frédéric Lévy Morelle, la plateforme de crowdlending Look&Fin veut faciliter l’accès au crédit pour les PME. Ce ne sont plus uniquement auprès des banques que les entreprises peuvent obtenir des crédits : le crowdlending est un système qui permet aux PME de se financer directement auprès des particuliers, via la plateforme.

Contrairement au crowdfunding mieux connu, le crowdlending ou ‘le prêt par la foule’ repose donc sur la mécanique des particuliers qui prêtent leur épargne à des entreprises en échange d’un taux de rendement attractif, plutôt que sur des contreparties.

Une croissance rapide

Ayant exercé auparavant dans des fonds d’investissement tels que EEBIC Ventures, Frédéric Lévy Morelle a fondé Look&Fin car il avait constaté que de nombreuses entreprises ne parvenaient pas à obtenir des financements de la part des banques. Et hasard de circonstance,  ce constat coïncidait avec la fin du monopole bancaire en Belgique en 2012. Look&Finétait lancée !

Depuis, la startup spécialisée dans le prêt au PME enregistre une croissance supérieure à 100 % chaque année et s’est implantée en France en 2015. Depuis, elle a levé près de 40 millions d’euros pour plus de 160 PME. Près de 5 000 prêteurs sont actifs.

Tout récemment, Look&Fin a également annoncé un partenariat avec Atradius, un des leaders mondiaux de l’assurance-crédit. Grâce à cette alliance, elle devient la 1ère plateforme européenne de crowlending à garantir le capital placé à 100 %. Enfin, la jeune pousse devrait ouvrir 2 autres bureaux en Europe d’ici la fin de l’année.

Faciliter le crédit des PME

2 semaines. C’est le délai que met en moyenne la plateforme Look&Fin pour accorder un crédit à une entreprise. Soit 3 fois moins qu’une banque classique. Ces 14 jours sont surtout consacrés à l’analyse du dossier de la compagnie. Une étape très sélective puisque seulement 3 % des entreprises sont sélectionnées. Une fois le prêt mis en ligne, il est financé généralement assez rapidement.

Et pour cause, de nombreuses conditions sont réunies pour rassurer les prêteurs. Les PME choisies ne sont pas des startup, mais des entreprises matures. Elle ont plus de 3 ans d’existence et un chiffre d’affaires supérieur à 1 million d’euros. Pour l’instant, seules 3 compagnies sur 150 ont fait défaut soit un pourcentage de 1,5 %.

Afin de diminuer encore ce taux et trier plus facilement les dossiers, la startup compte utiliser un nouvel algorithme, plus performant, à la rentrée 2018.

Partager sur les réseaux sociaux