Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Paris-Brest sans s'arrêter : la Mercedes EQS offre une autonomie confortable

Mercedes a dévoilé une partie de la fiche technique de sa berline EQS, luxueuse et 100 % électrique. L'autonomie théorique grimpera jusqu'à 770 kilomètres.

Le 15 avril prochain, Mercedes dévoilera sa berline de luxe EQS, qui tentera de concurrencer la Model S de Tesla. En attendant, le teasing continue pour le constructeur allemand. Dans un article publié le 3 avril, il a partagé une partie de la fiche technique de la voiture 100 % électrique. Et elle fait rêver : dans sa configuration la plus endurante, la EQS pourra tenir jusqu'à 770 kilomètres (selon le cycle WLTP).

Cette autonomie, très rassurante, place la EQS au-dessus de la Model S Grande Autonomie (663 kilomètres) et de la Model S Plaid (628 kilomètres). Elle est en revanche en dessous de la version Plaid+, qui intégrera une batterie révolutionnaire pour pousser jusqu'à 837 kilomètres (à partir de 2022). Il faudra aussi surveiller la Lucid Air, intrigante berline annoncée avec une autonomie de 830 kilomètres.

La grosse autonomie de la Mercedes EQS

Selon les dires de Mercedes, la EQS serait donc capable d'assurer un trajet entre Berlin et Munich sans s'arrêter. D'après le site Mappy, 586 kilomètres séparent les deux villes allemandes. À titre de comparaison, un trajet de Paris à Brest fait 592 kilomètres. C'est, certes, en dessous de l'autonomie indiquée, mais cela reste prometteur pour des trajets impliquant des voies rapides (qui augmentent la consommation énergétique en raison de la vitesse élevée à maintenir). La EQS pourra être équipée d'une batterie de 90 ou 107,8 kWh, compatible avec des pics de charge de 200 kW (300 kilomètres récupérés en 15 minutes sur une borne rapide).

Le match des berlines de luxe :

ModèleAutonomie maximale
Tesla Model S837 km
Lucid Air830 km
Mercedes EQS770 km

Pour parvenir à une telle autonomie, Mercedes vante trois points. Il y a d'abord un comportement aérodynamique basé sur un coefficient de trainée record de 0.20 (0.24 pour la Tesla Model S). Il y a aussi l'utilisation d'une batterie nouvelle génération, dotée d'une meilleure densité énergétique et appuyée par une bonne gestion logicielle. Il y a, enfin, une récupération intelligente de l'énergie au freinage (trois niveaux de puissance). Les conducteurs et conductrices auront par ailleurs la possibilité d'optimiser l'autonomie avec une navigation suggérée plus intelligente. Elle prendrait en compte plusieurs facteurs : la température ambiante des stations, le trafic et le nombre de bornes disponibles.

Du côté des performances, Mercedes évoque une puissance comprise entre 245 et 385 kW selon les versions. La vitesse maximale sera limitée à 210 km/h, sachant qu'il y aura un système de refroidissement sophistiqué pour autoriser des accélérations constantes dans la durée. La EQS sera disponible en plusieurs configurations, à deux (un seul moteur installé à l'arrière) ou quatre roues motrices.

On peut donc dire que Mercedes mise beaucoup sur la EQS pour affirmer ses ambitions dans le domaine de la mobilité électrique. Outre l'autonomie qui devrait être très intéressante, la berline s'appuiera sur un intérieur futuriste, articulé autour d'un immense écran OLED. On attend maintenant de connaître la grille tarifaire du véhicule.