Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Des commandes tactiles pour faire avancer sa Tesla : est-ce bien nécessaire ?

Pour pallier la suppression des commandes physiques permettant de passer en marche avant ou en marche arrière, Tesla va intégrer des commandes tactiles accessibles sur l'écran. Bonne ou mauvaise idée ?

En début d'année, Tesla a présenté une nouvelle Model S et un nouveau Model X. La berline et le SUV ont reçu un intérieur repensé, inspiré de celui de la Model 3 (avec un écran disposé au format paysage). Autre changement qui a marqué les esprits : le passage d'un volant classique à un volant Yoke futuriste, dépourvu des leviers pour actionner les clignotants (à gauche) ou pour agir sur la conduite (avant, arrière, neutre, parking). Comment va-t-on passer manuellement d'un mode de conduite à l'autre ? Par des commandes tactiles situées sur la gauche de l'écran.

Une vidéo diffusée le 24 mars sur Twitter nous montre le fonctionnement de ces commandes tactiles. Elles prendront la forme d'une petite voiture -- visible sur les photos officielles partagées par Tesla -- qu'il faudra  faire glisser vers le haut (pour la marche avant) ou vers le bas (pour la marche arrière). La position neutre, elle, se trouverait dans un onglet de la future interface des voitures Tesla.

https://twitter.com/hsumacher/status/1374585378988953601

Un pas de plus vers la conduite autonome

Tesla cherche à supprimer les commandes physiques à tout prix, dans le but d'épurer l'habitacle de ses véhicules qui deviendront des centres de divertissement. Tout porte à croire qu'il s'agit surtout d'une vision à long terme, quand les voitures seront 100 % autonomes (les Tesla sont équipées pour le devenir et proposent déjà des fonctionnalités d'automatisation). Mais il reste à voir si nous sommes prêts à faire l'impasse sur des commandes physiques pour le fonctionnement basique de la voiture (reculer ou avancer) -- puisque cela crée une rupture avec les autres véhicules. On peut déjà souligner que le fait de placer le sélecteur de modes sur un commodo (boitier de commandes) tranche avec les habitudes observées sur le marché automobile.

En réalité, les commandes tactiles sont pensées comme une alternative à la sélection automatique du bon mode de conduite. « La voiture utilise les capteurs de l’Autopilot pour déterminer automatiquement le bon mode de conduite et le sélectionner. Par exemple, si l’avant du véhicule fait face à un mur, elle va le détecter et automatiquement passer en marche arrière une fois que le conducteur aura appuyé sur la pédale de frein. Cela élimine une étape de plus pour les propriétaires des voitures de production les plus intelligentes du monde », indique un document obtenu par ElectrekLes commandes tactiles pourraient s'avérer indispensables dans des cas qui nécessitent de reprendre la main. Par exemple, quand on souhaite reculer alors qu'on ne fait pas face à un obstacle. Autre exemple : quand une manœuvre complexe demande de passer constamment de la marche avant à la marche arrière.

https://twitter.com/nickwhoward/status/1374711863842377728

À l'occasion d'un podcast enregistré avec Joe Rogan en février, Elon Musk n'avait pas tari d'éloges sur la sélection automatique, baptisée Smart Shift. « Une fois que vous vous êtes débarrassé du commodo et que vous laissez la voiture faire, on ne veut plus retourner en arrière », indiquait-il. Les commandes tactiles restent un substitut indispensable en cas de faillite de l'Autopilot, en espérant qu'elles répondent très, très bien (aussi rapidement que des boutons physiques). La position le plus au bord de l'écran -- ce qui veut dire au plus près du conducteur -- est une bonne nouvelle pour l'ergonomie. Deux petits défauts semblent néanmoins inéluctables : un commodo rattaché au volant restera toujours plus accessible tandis que ces commandes tactiles forceront à regarder l'écran (le temps de prendre l'habitude).

On ne peut s'empêcher de penser que Tesla est un peu trop en avance sur son temps et continue de faire des choix clivants. Certains adorent la suppression des commodos, quand d'autres les déplorent déjà. « Je ne suis pas sûr de vouloir que ma vie dépende du logiciel. Des commandes physiques resteront plus confortables », note par exemple Ryan.