Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Elon Musk affirme qu'il avait envisagé de vendre Tesla à Apple

Quand tout allait mal pour lui, Elon Musk envisageait de vendre Tesla à Apple. Tim Cook n'aurait même pas écouté sa proposition.

En 2016, nous écrivions que Tesla avait pris de court les géants de la tech qui souhaiteraient se lancer dans le secteur automobile, en s'imposant comme « l'Apple de la voiture ». Et alors que le sujet de la voiture Apple, que l'on pensait mort et enterré, fait son retour, Elon Musk a décidé de lâcher une information fort intéressante sur Twitter, son canal de communication favori : Apple aurait manqué l'opportunité de racheter Tesla au moment où l'entreprise était au plus mal.

L'Apple Model 3 aurait pu exister

Elon Musk évoque le moment où Tesla avait des problèmes sur la chaîne de production de la Model 3. La voiture la plus abordable du constructeur a eu un démarrage difficile -- on situe cette période de troubles autour de 2018. Le milliardaire précise qu'il avait alors demandé à Tim Cook, patron d'Apple, un entretien pour évoquer le rachat de Tesla. D'après lui, Tim Cook ne lui aurait même pas accordé cette audience. Ce qui, pour Tesla et Elon Musk, n'était peut-être pas un si mauvais présage : comme Musk se plaît à le rappeler dans son tweet, Tesla vaut aujourd'hui à peu près dix fois la valeur à laquelle Apple aurait pu acheter l'entreprise.

Cette discussion a été amorcée par les récentes révélations de l'agence de presse Reuters autour de la possibilité de la sortie d'une Apple Car en 2024. Les quelques détails sur le projet évoquent notamment des batteries révolutionnaires, permettant à Apple d'augmenter l'autonomie de ses véhicules tout en réduisant les coûts de production. Un sujet que Tesla connaît bien, puisqu'il est au cœur de ses véhicules depuis le départ : au-delà de la construction de véhicules, la recherche de l'entreprise se concentre sur l'amélioration des batteries -- Tesla célèbre même un  « Battery Day » pour évoquer ses avancées.

Une connaissance du sujet qui permet à Musk de railler les prédictions des sources de Reuters. Le patron de Tesla affirme ainsi que les batteries ion-phosphate évoquées pour le projet Apple Car équipent déjà des véhicules de la marque construits dans la récente usine de Shanghai. Ensuite, qu'une batterie « monocellule » serait impossible à créer, car sa tension serait trop faible -- suggérant que la source évoquait la technique que Tesla utilise déjà sur ses batteries, à savoir des cellules liées entre elles. En clair, rien qui puisse impressionner Tesla en 2020.

Si cette négociation refusée est bien réelle -- les déclarations de Musk sur Twitter doivent être prises avec des pincettes --, alors Apple aurait eu une opportunité en or pour se lancer sur un marché qui lui résiste depuis de nombreuses années. Mais elle donne peut-être aussi un indice sur les plans de Tim Cook à court terme : a-t-il seulement pour projet de créer une Apple Car ?