Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Cette Dacia pourrait être la citadine électrique la moins chère du marché

Dacia a levé le voile sur la version de série de la Spring, sa citadine 100 % électrique présentée sous la forme d'un concept en mars dernier. Le constructeur promet un prix imbattable, sans le communiquer.

En mars dernier, Dacia révélait un concept Spring : une citadine électrique très fortement inspirée du Renault K-ZE (SUV destiné au marché chinois). Dans un communiqué diffusé le 15 octobre, le constructeur low-cost du groupe Renault officialise la version de série. On remarque que le véhicule n'a pas évolué et que l'accent ne sera pas mis sur le design.

Dacia n'a pas changé d'ambition en quelques mois : l'idée derrière la Spring est toujours de lancer la citadine électrique la moins chère d'Europe. L'entreprise n'a pas communiqué un prix précis mais l'Argus croit savoir que la Spring sera lancée aux alentours des 15 000 euros (batterie incluse, hors bonus écologique) -- soit moins qu'une Twingo électrique (à partir de 21 350 euros). L'ouverture des précommandes aura lieu au printemps prochain.

Le mini-SUV urbain très abordable par Dacia

Si la Spring s'inscrira sur le segment des citadines, force est de reconnaître qu'elle ressemble davantage à un mini-SUV, entre sa garde au sol surélevée, ses épaules prononcées et ses barres de toit. Le look est un peu plus baroudeur que ses concurrentes, ce qui ne rend pas la voiture plus jolie. En guise de distinctions esthétiques, Dacia vante une nouvelle signature lumineuse en forme de Y et un pack orange pour plus de fun.

Côté motorisation, la Dacia Spring s'en remet à un moteur de 33 kW, alimenté par une petite batterie de 26,8 kWh. Cet équipement ne promet pas monts et merveilles en matière d'autonomie : 225 kilomètres selon le cycle WLTP. Elle sera suffisante pour l'utilisation de la cible visée par la firme (celles et ceux qui roulent une trentaine de kilomètres par jour, majoritairement en milieu urbain). Dacia a pensé à un bouton Eco, qui fait gagner 10 % d'autonomie en réduisant la puissance du moteur (23 kW).

Pour la recharge, Dacia promet les durées suivantes :

Preuve que Dacia compte faire de la Spring un pilier pour sa transition vers la mobilité électrique, sa citadine sera déclinée en deux autres versions : une pour l'autopartage (service ZITY) et un utilitaire pour des livraisons sur de courts trajets.