Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La cruauté a un bot, qui s'amusait à spoiler les réponses de Wordle à ses joueurs

Twitter a banni un bot lié à Wordle dont le seul but était de spoiler... le mot inédit du lendemain en spammant celles et ceux qui partageaient leur score sur le réseau social. 

Depuis plusieurs jours, une petite habitude nourrit sans doute votre quotidien : en plus du café -- ou du thé, ou du jus d'orange -- matinal, vous lancez la page Wordle pour tester vos connaissances en matière de vocabulaire anglais. Et imaginez que cette routine soit gâchée par un bot répandant sa science sur Twitter en dévoilant le mot du lendemain. 

« Note : si vous aimez tweeter vos scores sur Wordle, quelqu’un a créé un bot que vous devriez bloquer puisqu’il donne des réponses automatiques avec la solution du lendemain », indique Dan Nguyen dans un tweet publié le 24 janvier. Selon un article publié par The Verge le même jour, Twitter a déjà pris ses dispositions pour bannir le compte répondant au nom de @wordlinator, sachant qu'il avait connu une première suspension peu de temps après sa création selon NME. Le réseau social est en effet très strict avec les réponses automatiques. 

https://twitter.com/dancow/status/1485660308622528513

Comment le bot connait-il le Wordle du lendemain ?

Pour rappel, Wordle est un jeu simpliste qui fait penser à Motus : chaque jour, vous disposez de six tentatives pour deviner un mot de cinq lettres. Le principe repose sur l'enchaînement d'échecs qui révèlent, peu à peu, quelles sont les lettres contenues dans la réponse et, surtout, à quelle place elles se trouvent. Visiblement, le créateur de @wordlinator en avait marre de l'engouement autour de Wordle et, surtout, de tous ces gens qui partagent fièrement leur score. 

« J’ai été envoyé du futur pour en finir avec la vantardise autour de Wordle », pouvait-on lire en description du compte. Visiblement, son créateur se serait servi des travaux de l'ingénieur Robert Reichel, qui s'est amusé à faire de la rétroconception pour percer les secrets de Wordle dans le but d'obtenir la réponse du jour et celle du lendemain. 

Il a partagé sa trouvaille dans un sujet publié sur son blog le 9 janvier, en concluant : « Allez-y, essayez ! » Il ne s'attendait certainement pas à ce qu'un malotru détourne ses recherches pour en faire un bot spammeur. 

Un Wordle mis en page // Source : Numerama

Certaines victimes ont donc reçu des messages très agressifs comme « Mon Dieu, arrêtez de vous vanter. Reprenez votre vie avec la réponse de demain : XXXXX » ou encore « Devinez quoi, tout le monde s’en fiche de vos expériences linguistiques médiocres. Pour vous donner une leçon, voici le mot de demain : XXXXX. »

Comme le dirait ce bon vieux Alfred dans le film The Dark Knight : « Certains hommes sont sans but logique. On ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux. Certains hommes veulent juste voir le monde brûler. »