Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Désolé, mais In Sound Mind est un jeu PS5 qui ressemble à un jeu PS3

In Sound Mind est un thriller psychologique, dont les mystères donnent envie de progresser. Il est simplement dommage de le voir se noyer dans un océan de problèmes techniques et graphiques, indignes d'un jeu nouvelle génération.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, rares sont les jeux qui font l'impasse sur les anciennes consoles. Alors qu'on fêtera bientôt les un an de la Xbox Series S, de la Xbox Series X et de la PlayStation 5, beaucoup de nouveautés continuent d'être disponibles sur PS4 et Xbox One. Pour les éditeurs, c'est un moyen d'assurer une transition douce. Il existe bien évidemment des exceptions à cette règle, comme In Sound Mind disponible depuis le 28 septembre 2021. Le hic ? Il ressemble à un jeu qui aurait pu sortir sur... PlayStation 3.

Il ne faut pas toujours s'arrêter à la partie visuelle quand on se lance dans un jeu vidéo. Sauf quand elle a un impact sur les performances techniques. Et In Sound Mind a énormément de tares, y compris des bugs bloquant la progression. Par exemple, un ennemi important que nous devions éliminer s'est retrouvé piégé dans les décors, sans aucune possibilité de l'en faire sortir (même en redémarrant le jeu ou la sauvegarde). Dommage, car nous étions d'abord passés outre ces nombreux errements.

In Sound Mind est un thriller psychologique qui fait hélas peine à voir

Un mod de Half-Life 2

We Create Stuff a fait une partie de sa réputation grâce au mod Nightmare House 2 de Half-Life 2.

Tout est un peu mystérieux dans In Sound Mind, développé par le studio We Create Stuff (un nom bien choisi). Le jeu nous glisse dans le costume d'un psychothérapeute dont certains patients ont connu un funeste destin. Comme ils semblent connectés, il va devoir se replonger dans chacun de leurs cas afin de démêler le vrai du faux et sauver une réalité qui semble en péril. Pour soutenir ce récit très labyrinthique -- et partant un peu dans tous les sens --, In Sound Mind s'appuie sur une narration très poussée. Il y a une voix off, des appels téléphoniques incessants et de multiples notes à lire. Il y a surtout plusieurs environnements différents à arpenter, chacun étant lié à la personnalité trouble des victimes.

Des chats partout :

Puis il y a ce chat blanc capable de parler, à la façon de Miaouss dans Pokémon. Avec ses belles phrases, on croirait qu'il devient le psy du psy. C'est une autre preuve que tout est un peu tarabiscoté dans In Sound Mind, représentation de l'esprit humain -- si complexe par définition. On soulignera cette volonté de matérialiser des sentiments, des travers ou encore des névroses en choses plus concrètes. Ainsi, chaque patient est symbolisé par un boss dont il faut se débarrasser. Bref, tout renvoie au combat contre des démons intérieurs -- ceux du héros comme des autres. Cela donne des adversaires coriaces et particulièrement inspirés.

Il y a donc de bonnes idées dans In Sound Mind, qui poussent parfois à réfléchir pour avancer. Cet argument rappelle un peu les jeux de puzzle à l'ancienne, avec cette propension à pousser les joueuses et les joueurs à utiliser pleinement leur tête pour s'en sortir. On sera en revanche moins dithyrambique sur la partie action, risible en raison de la faible résistance des ennemis ainsi que du feeling des armes -- imperceptible. On comprend que l'intérêt est ailleurs, puis que le manque de maîtrise de We Create Stuff trahit sa bonne volonté. Peut-être aurait-il fallu se montrer moins ambitieux pour proposer une expérience plus compacte, certes, mais surtout plus aboutie. Même le gameplay est loin d'être irréprochable, à cause de son ergonomie parfois très discutable (il manque de naturel dans les interactions).

Enfin, comme indiqué en introduction, In Sound Mind fait vraiment peine à voir sur PlayStation 5. Les graphismes sont datés : tout est morne, aucun détail ne ressort, la modélisation a au moins dix ans de retard, les effets visuels sont fauchés, les textures sont grossières... On est très loin de ce qu'on appelle un jeu nouvelle génération. Pour couronner le tout, In Sound Mind ne peut même pas compter sur la fluidité. Pendant nos quelques heures de jeu (lire : avant le bug décourageant), on a déploré plusieurs gros ralentissements -- ce qui témoigne d'une optimisation à retravailler. D'ailleurs, ne comptez pas sur In Sound Mind pour exploiter comme il se doit la manette DualSense. On a pourtant vu d'autres jeux du genre accentuer -- un peu -- l'immersion grâce à elle (on pense à The Medium).