Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Firefox coupe définitivement les ponts avec le protocole FTP

La sortie de Firefox 88 marque le début de la fin pour le support du protocole FTP. Il est dorénavant désactivé. Avec la version suivante, tout le code en rapport sera retiré.

C'est une page qui se tourne dans l'histoire de Firefox. Avec la sortie de la version 88 du navigateur, le 19 avril, la décision a été prise de neutraliser l'antique protocole FTP. Dans les notes de mise à jour, Mozilla justifie cet abandon par des considérations de sécurité. En effet, la liaison en FTP n'est pas chiffrée, ce qui l'expose à des interceptions ou à des attaques informatiques.

Ce désengagement de Firefox à l'égard du FTP va s'effectuer en deux temps. Avec Firefox 88, la prise en charge du protocole est simplement désactivée. Ensuite, lorsque la mouture suivante arrivera, dans quelques semaines, tout le code en rapport sera retiré du logiciel. Seule exception : la version de Firefox profitant d'un support prolongé (dit ESR -- Extended Support Release), qui applique un calendrier différent.

Un abandon annoncé il y a un an

La mise à l'écart du FTP (acronyme pour File Transfer Protocol, soit protocole de transfert de fichier) était prévue depuis plus d'un an. « Le FTP est un protocole peu sûr et il n’y a aucune raison de le préférer au HTTPS pour le téléchargement de ressources. De plus, une partie du code FTP est très ancienne, peu sûre et difficile à maintenir et nous y avons trouvé de nombreux bugs de sécurité par le passé », était-il alors avancé.

Le HTTPS désigne la version sécurisée du HTTP (s, signifiant secure), grâce à une couche de chiffrement qui rehausse fortement le niveau de protection de la liaison. Le HTTP (pour Hypertext Transfer Protocol, pour protocole de transfert hypertexte) sert à naviguer sur le web, en passant de sites en sites, de documents en documents, de pages en pages, grâce à des hyperliens -- qu'on nomme communément des liens.

Sur ce terrain, Firefox ne fait pas cavalier seul. Un autre navigateur, Chrome, suit aussi une telle trajectoire. Le logiciel de Google a même devancé celui de Mozilla de quelques mois, car la neutralisation du FTP est arrivée en tout début d'année, en même temps que la mise au rebut de Flash. L'occasion, pour Google, de ne pas tourner une, mais deux pages de l'histoire de l'informatique d'un coup.