Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Microsoft Edge prétend que ProtonMail n’est pas sûr

Une erreur dans le filtre SmartScreen de Microsoft Edge a signalé à tort les sites web de ProtonMail et ProdonDrive comme potentiellement dangereux.

C'est par un message très alarmant que des internautes ont été accueillis en se connectant à ProtonMail ou ProtonDrive, s'ils accèdent au web avec Edge, le navigateur de Microsoft. En se rendant sur le site de l'un ou l'autre service, ils ont fait face à un message d'avertissement sur fond rouge : s'ils restent sur ce site, ils courent un risque de sécurité informatique.

« Ce site a été signalé comme n'étant pas sécurisé », titre la mise en garde de Microsoft. L'entreprise, qui édite Edge, « recommande de quitter ce site », car « il a été signalé comme contenant des menaces d'hameçonnage susceptibles de voler vos informations personnelles ou financières ». Une personne de la rédaction de Frandroid a confirmé avoir aussi eu ce message ce 3 août.

Nous n'avons pas pu reproduire l'écran d'alerte sur notre navigateur Edge, quand nous avons voulu nous connecter aux deux sites mis en cause mail.proton.me et drive.proton.me. Mais d'autres internautes ont bien eu cette mise en garde, à l'image du compte Twitter WorkingHardInIT, le 2 août. D'autres internautes en réponse ont aussi confirmé avoir vu ce message.

ProtonMail
ProtonMail se dit sécurisé et simple. // Source : ProtonMail

ProtonMail est un service de courrier électronique semblable à Gmail, à ceci près que le webmail, basé en Suisse, concentre sa communication et ses efforts sur la protection de la vie privée et de la confidentialité de ses usagers -- il n'affiche pas de publicité, par exemple. Quant à ProtonDrive, c'est un service de stockage dans le cloud, identique à tant d'autres.

Un faux positif, prévient ProtonMail

Le compte Twitter de Proton dédié au support a réagi dès le 1er août lorsqu'il a eu vent des premiers signalements d'internautes. Il apparaît que cette détection est un faux positif de Microsoft Edge, qui rencontre manifestement un souci de filtrage avec son service SmartScreen. Cet outil, ancien, est censé protéger l'internaute contre des sites et téléchargements malveillants.

« Il y a un bug dans le SmartScreen de Microsoft Edge qui signale à tort ProtonMail et ProtonDrive comme dangereux. Veuillez signaler qu'il ne s'agit pas de phishing et / ou ignorer l'erreur. Microsoft a été contacté pour corriger ce bug », écrit le compte d'assistance. Et de glisser au passage un tacle à l'éditeur : « Vous pouvez également utiliser un autre/meilleur navigateur. »

Il est déjà arrivé par le passé que SmartScreen identifie un site ou un logiciel comme menaçant, par erreur. Ce n'est heureusement pas si fréquent, sinon l'outil perdrait vite de son intérêt -- les internautes finiraient par le désactiver d'agacement, si les sites ou les logiciels qu'ils utilisent sont souvent signalés comme dangereux. En 2015, c'était Tor Messenger qui s'était fait flasher à tort.