Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

SpaceX est bien parti pour assurer des vols vers l’ISS jusqu’à la mort de la station

L'agence spatiale américaine a l'intention de réaliser 5 vols supplémentaires avec SpaceX, pour transporter des humains jusque dans l'ISS. L'avance prise par l'entreprise sur son rival Boeing se renforce.

Il y a 2 ans, SpaceX envoyait 2 personnes dans l'espace. Depuis, il y en a eu 24 autresEt cela ne semble pas près de s'arrêter : l'agence spatiale américaine souhaite accorder 5 vols de plus à l'entreprise, pour envoyer des équipages à bord de la Station spatiale internationale (ISS), apprend-on dans une publication du 1er juin 2022.

Les derniers vols avant la fin de l'ISS en 2030 ?

En mars dernier, la Nasa avait déjà étendu la durée de son contrat passé avec SpaceX, qui devait transporter des astronautes vers l'ISS au moins jusqu'en 2028Le nouveau communiqué n'évoque pas de date plus lointaine, mais comme le souligne Ars Technica, les 5 vols que la Nasa envisage de confier en plus à SpaceX pourraient bien être assez importants : ils seraient les derniers dont l'agence spatiale a besoin, pour continuer à occuper l'ISS jusqu'à la fin. Il est actuellement prévu de cesser les activités dans ce laboratoire spatial à l'horizon 2030, puis de désorbiter la Station spatiale internationale en janvier 2031.

Cette annonce souligne aussi un déséquilibre grandissant entre SpaceX et Boeing, l'autre partenaire commercial de la Nasa pour envoyer des humains à bord de la station. Le nouvel accord laisse présager que SpaceX réaliserait 14 missions de transport d'équipage vers l'ISS, tandis que Boeing n'en effectuerait que 6 au total, jusqu'à la fin de vie de la station spatiale.

La capsule Starliner de Boeing, sans équipage à bord, approchant de l'ISS. // Source : Flickr/CC/NASA Johnson (photo recadrée)

Boeing reste à la traîne derrière SpaceX

Le fossé est déjà bien creusé entre les deux entreprises. SpaceX n'en est plus à son vol d'essai pour envoyer des humains dans la station : la dernière mission habitée menée par la société, Crew-4, a décollé le 27 avril dernier. Boeing, de son côté, vient à peine de réussir son deuxième vol d'essai sans équipage, après une tentative qui s'était soldée par un échec à l'été 2021. L'entreprise n'avait plus le droit à l'erreur avec sa capsule Starliner, surtout dans le contexte international tendu avec la guerre en Ukraine qui a aussi des répercussions dans le domaine spatial.

La Nasa donne peu d'indications sur les 5 vols supplémentaires qu'elle devrait ajouter à son contrat avec SpaceX. Il est simplement précisé que ces vols additionnels auraient lieu à partir de 2026.

« Le système de transport d'équipage de SpaceX est le seul actuellement certifié pour maintenir des vols d'équipage vers la station spatiale », écrit la Nasa dans son communiqué. Pour l'heure, SpaceX reste l'unique fournisseur autorisé par la Nasa à transporter des astronautes vers la station dans les prochaines années.