Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Curiosity et Perseverance ne sont pas de si petits robots ! La preuve en un dessin

Perseverance s'apprête à rejoindre Curiosity à la surface de Mars. On peut avoir du mal à se représenter la véritable hauteur de tels engins. Et si on les comparait à d'autres choses : un humain, un smartphone ou même un wombat ?

Il y a actuellement deux objets artificiels actifs à la surface de Mars : Curiosity et InSight. Si tout se passe comme prévu, un troisième se joindra à eux le 18 février 2021. Ce jour là, Perseverance, le rover de la mission Mars 2020, se posera sur la planète rouge. L'astromobile entamera sa propre mission, dont le principal objectif est de collecter des échantillons du sol martien, destinés à un retour sur Terre.

Même si ces robots nous gratifient régulièrement de selfies, il peut être difficile de se représenter la place qu'ils occupent vraiment. Forcément, il n'y a pas d'autre élément artificiel à proximité d'eux sur ces images, pour qu'on puisse se faire une idée de leur grandeur. La Nasa décrit Perseverance comme ayant à peu près la taille d'une voiture, ce qui aide déjà à mieux l'imaginer. Mais allons plus loin dans la comparaison : et si l'on mettait côte à côte les rovers et une astronaute, un vélo, une PS5 et même un wombat ?

Curiosity et Perseverance mesurent tous deux la même taille : 2,2 mètres de hauteur, ou 220 centimètres. Le premier est toutefois un peu plus léger que le deuxième, avec un poids de 899 kilogrammes pour Curiosity et un poids de 1 025 kilogrammes pour Perseverance (soit un peu plus d'une tonne).

Dans cette animation, Numerama a comparé leur hauteur à celle d'autres éléments, êtres vivants ou objets :

Ces comparaisons aident à prendre conscience que les rovers martiens, qu'on pourrait imaginer comme de petits robots mignons, sont des machines en réalité assez imposantes. On comprend d'autant mieux la difficulté de les transporter jusqu'à Mars et de les y faire atterrir en sécurité, sans abîmer toute leur minutieuse instrumentation scientifique. Leur « corps » doit être capable de protéger tous les « organes vitaux » du rover -- le cerveau et le cœur étant ici l'ordinateur et les composants électroniques.