Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

SpaceX participera à la mise en place de la station spatiale lunaire

SpaceX aura pour mission de transporter les premiers éléments de la future station spatiale autour de la Lune. Un contrat a été signé avec la NASA.

C'est acté : SpaceX participera à la mise en place de la future station spatiale lunaire. Dans un communiqué paru le 9 février, la NASA annonce avoir attribué de nouvelles tâches à l'entreprise américaine. Concrètement, ce sera elle qui devra acheminer les éléments de base de la station LOP-G (Lunar Orbital Platform-Gateway) au cours de la décennie qui vient.

Plus concrètement, le contrat passé entre SpaceX et l'agence spatiale américaine porte sur deux modules : le PPE (Power and Propulsion Element) qui a pour rôle de fournir l'énergie de la station d'en assurer le déplacement, et le HALO (Habitation And Logistics Outpost), pour accueillir les astronautes et leur offrir un lieu de vie. Par la suite, d'autres modules viendront se greffer à eux.

Décollage par une Falcon Heavy

La NASA précise à cette occasion leur départ de la Terre n'est pas prévu avant mai 2024. Pour l'occasion, ce sera une fusée Falcon Heavy qui sera mobilisée. Celle-ci dispose d'une capacité d'emport plus importante et fournit une poussée bien supérieure à celle d'une fusée Falcon 9 -- en effet, la Falcon Heavy est constituée d'une Falcon 9, à laquelle on adjoint deux autres premiers étages de Falcon 9.

Le LOP-G va constituer une base avancée pour les astronautes, d'abord américains puis internationaux, en prévision de leur retour sur la Lune. Le LOP-G se trouvera en orbite autour du satellite naturel, permettant des incursions plus ou moins longues au sol. À plus long terme, une base permanente devrait finir par voir le jour, même si elle ne sera pas forcément occupée constamment.

Un an plus tôt, SpaceX avait déjà décroché un contrat important avec la NASA sur le projet LOP-G, sur le volet du ravitaillement de la station. En effet, si elle doit être autonome sur le plan énergétique, grâce à ses panneaux solaires, il faudra pouvoir acheminer des vivres, du matériel scientifique et des pièces de rechange. SpaceX s'en chargera donc, avec à cette occasion un vaisseau cargo de plus grande taille, le Dragon XL.