Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Un désastre pour les studios indépendants : des milliers de jeux pourraient disparaître de l'App Store

Apple a mis à jour sa politique concernant son App Store. Désormais, un jeu vidéo qui n'aurait pas été mis à jour pendant plusieurs années disparaîtra de la plateforme. 

« J’en suis malade. Apple m’a envoyé un mail pour me dire qu’on allait retirer mon jeu gratuit Motivoto, car il a plus de deux ans », déplore Protopop Games dans un tweet publié le 23 avrilPour le moment, Motivoto est toujours disponible sur l’App Store, mais ses jours semblent comptés. Son développeur a 30 jours pour le mettre à jour, sans quoi plus personne ne pourra l’obtenir via son compte Apple. « C’est une barrière injuste pour les développeurs indépendants », ajoute Protopop Games. 

Ces derniers jours, on peut trouver d'autres témoignages du genre. Les victimes de cette nouvelle politique dénoncent les règles de plus en plus strictes pratiquées par Apple. « Les jeux peuvent exister en tant que projets complètement finis ! Certaines productions ne sont pas pensées pour être mises à jour », indique par exemple Emilia dans un tweet publié le 23 avril. Pour la firme de Cupertino, l'objectif est de proposer une plateforme réunissant des expériences de qualité, ce qui veut dire « mises à jour ». 

Nouvelle règle sur l'App Store // Source : Twitter

Apple, toujours plus intransigeant sur son App Store

« Des apps de toutes les catégories de l’App Store feront l’objet d’une évaluation, afin de vérifier qu’elles fonctionnent comme prévu, qu’elles respectent les critères actuels d’évaluation, et qu’elles sont actualisées », explique Apple sur cette page intitulée ‘Améliorations de l’App Store’. La multinationale se place du côté des utilisatrices et des utilisateurs afin de leur permettre de trouver plus facilement et rapidement des applications qui répondent à leurs besoins. Pour améliorer son outil de recherche, Apple est donc prêt à supprimer des milliers de logiciels. 

« On peut avoir des raisons valides et personnelles de ne pas mettre à jour nos applications. C’est vrai, mais cela n’aide pas Apple à créer un environnement meilleur pour les utilisateurs quand ils cherchent une application », argumente Nick, qui se fait avocat du diable avec des chiffres (plus de 70 % des jeux n'auraient pas été mis à jour depuis 3 à 5 ans). Il ajoute : « Apple tente de satisfaire des milliards de recherches avec un cadre qui améliore systématiquement la découverte. » En bref, l'entreprise privilégie la qualité à la quantité.

C'est l'App Store qui concentre une bonne part des critiques de la coalition des applications. // Source : Pixabay

Apple prend le risque de se mettre à dos des petits studios qui n'ont pas forcément les ressources pour continuer d'être à la page. On rappelle que la firme n'entretient pas non plus des relations positives avec les grandes structures à cause de pratiques commerciales parfois défavorables (exemple : la commission qui peut grimper à 30 %). On pense par exemple à Epic Games, engagé dans une bataille politique articulée autour de Fortnite. 

La position d'Apple peut se défendre dans le sens où c'est l'utilisateur qui en ressort gagnant. Avec ces directives très strictes, la firme de Cupertino s'assure que les applications sont toujours adaptées aux produits qu'elle commercialise (ils évoluent très vite). D'un autre côté, cela fragilise les biens virtuels et leur capacité à tenir dans le temps, contrairement à des jeux vidéo physiques qu'on peut toujours utiliser sans problème plusieurs années après leur lancement.