Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Activision repousse la future grosse mise à jour du Battle Royale Call of Duty à cause des bugs

Activision a décidé de partir à une chasse aux bugs dans Call of Duty. Une initiative qui pousse l'éditeur, désormais propriété de Microsoft, à retarder la prochaine saison de Call of Duty: Warzone. 

Activision mène des batailles sur plusieurs fronts. Alors que l'éditeur doit maintenant digérer son rachat par Microsoft (spoiler : cette transaction risque de prendre du temps avant d'aboutir), il est aussi dans l'obligation de gérer les affaires courantes. Et Call of Duty se pose actuellement comme un chantier prioritaire, en raison des nombreux bugs qui frustrent la communauté. Dans un communiqué publié le 19 janvier, Activision a annoncé que la prochaine saison de Warzone -- le Battle Royale -- a été repoussée pour rectifier le tir. 

Alors que la saison 2 du chapitre Pacific devait être proposée à partir du 2 février, les utilisatrices et utilisateurs doivent maintenant patienter jusqu'au 14 du même mois -- ce qui n'arrangera pas les personnes en couple. Ce décalage est nécessaire pour « continuer à équilibrer et optimiser l’expérience de jeu », qui demeure « la priorité » des développeurs. 

Call of Duty: Vanguard // Source : Capture PS5

Call of Duty veut s'éviter un destin à la Battlefield

« Nous ressentons votre frustration et nous sommes clairement à l’écoute », indique Activision, conscient que la sortie de Call of Duty: Vanguard en fin d’année dernière a fait plus de mal que de bien. Il concède volontiers qu'il y a encore beaucoup à faire pour améliorer la situation. Il suffit d'ailleurs de jeter un œil au Trello officiel -- accessible à tous -- et de s'intéresser aux colonnes répertoriant les soucis à corriger pour se faire une idée de l'ampleur du chantier. Par exemple, l'un d'entre eux rend invisible les éléments cosmétiques, ce qui peut s'avérer problématique pendant les affrontements. 

Comme toujours dans ce genre de situation, l'éditeur fait amende honorable et promet davantage de transparence dans la communication. « Des messages plus fréquents et détaillés seront publiés ici et dans les autres canaux de communication de Call of Duty », indique Activision. Une manière de dire aux fans qu'il ne lâchera pas la licence qui a dépassé la barre des 400 millions de ventes en avril 2021 (soit avant le lancement de l'épisode Vanguard). 

Pour Activision, l'objectif est bien évidemment de ne pas subir les mêmes événements qu'Electronic Arts, fragilisé par la situation chaotique dans laquelle se trouve Battlefield 2042 (le principal concurrent de Call of Duty: Vanguard). Les joueuses et les joueurs se sont vite détournés du FPS en ligne et ils pourraient très bien en faire de même avec Call of Duty si les bugs persistent. On observe en tout cas une tendance qui se dégage : les deux illustres franchises de guerre sont à bout de souffle.