Cinéma, série TV, court métrages


#181

Mais pitard! je me tue à te le dire que c'est pas un film de guerre, mais un film sur ses effets !! :smiley:

Le wikipedia, est achement bien fourni pour débuter ...


#182

Haaa je me disais bien aussi ! :sweat_smile:


Je n’avais jamais réalisé à quel point le film s’appuie sur la roulette russe. Du coup, je me demande, est-elle annoncée ou suggérée, d’une manière ou d’une autre, dans la première partie du film ? Après c’est omniprésent.


#183

P'tin, z'ont décidé de m'achever ce soir ou bien... France5 fini je bascule sur Arte et tombe sur "L'homme sans age" ... Tim Roth dans un tourbillon à la K.Dick, j'y crois pas au coïncidences moi ... C'est un complot contre moi ...


#184

Je viens de réaliser que je n’ai pas vu “L’homme sans age”, j’en ignorais même son existence. La mauvaise notation du flm a du jouer. Tu l’as vu ? bien ou bien ? Notes méritées ou excessives ?


#185

Question aux cinéphiles :

Le générique de fin est généralement le grand oublié des discussions cinéphiles, qui parmi vous le regarde ?

Perso je le regarde systématiquement. Les p'tits, les gros, les longs, les bouses...

Pendant longtemps ce n'était pas le cas et ça a commencé à me déranger avec certains dvdrip des premiers temps ou le générique était bien souvent amputé.

Impression qu'on décide arbitrairement, à ma place, à quel moment le film se finit. Je déteste ça également à la télé, génériques amputés ou accélérés, au prétexte qu'on peut très bien le voir au ralenti, en replay ou je ne sais comment.

Mais en fait, le film, il est fini quand ?

Je me suis habitué à le regarder, déjà par respect pour tout ceux qui ont bossé dessus (mais ça serait mentir de dire que c'est ma motivation principale), puis, dans certains cas, parce-qu'il y a des vannes dedans ou que c'est un générique qui envoie du bois et enfin et surtout parce-que je trouve que c'est "la phase atterrissage" du film.

Le générique de fin permet d'être encore dans l'histoire et d'en sortir en douceur.

J'aime aussi voir les privates jokes cachées ça et la, les différents corps de métiers employés, les noms des chiens employés sur le tournage, etc. Je guette aussi la certification très hypocrite de non maltraitance d'animaux (dans les films US), certification qu'il suffit de payer pour l'obtenir.

J'aime voir arriver la dernière salve : les logos.

Enfin, tout simplement, le générique de fin est la "signature" du film.

http://deuxieme-cinema.fr/2017/03/03/top5-generiquedefin/

Cerise sur mon gâteau : j'aime être le tout dernier dans la salle (et en plus ça fait iech les mecs qui veulent passer le coup de balais pour la séance suivante ou le molosse qui veille, la-bas au fond, à ce que tout le monde soit parti... :smile:).

Pour les plus endurants, le plus long générique de fin (en tenant compte des films en version longue) : 23 minutes, "Le Seigneur Des Anneaux : La Communauté De l'Anneau (version longue)" de Peter Jackson [2001].

Un dernier pour la route : Pirates of the Carribean Secret Ending


.


#186

Je fais aussi partie de ceux qui restent dans la salle jusqu'à la dernière frame. C'est pas tant pour lire ce qu'on a de toutes façons pas le temps de lire (même à vitesse normale) qu'une forme de respect pour l'auteur (à condition bien-sûr que le film m'ait plu).

Tarantino, par exemple, jamais je ne raterais ses génériques de fin, que je regarde toujours avec le sourire (pas parce-que le générique est plaisant, mais parce-que le film l'était). En fait, je trouve ça reposant. Il a toujours d'excellents choix musicaux en plus.

Et puis en effet, il y a aussi parfois des choses dans et même après le générique. Certains y mettent aussi des bêtisiers (plutôt dans la comédie), mais je trouve que ça manque d'originalité.

De même pour des séries comme Red Dwarf, je mate le générique de fin à chaque épisode :

S1E4 (Waiting for God) : Arnold J. Rimmer qui s'exclame en voix off en mettant le générique sur pause : "a garbage pod... it's a smegging garbage pod!" (ici).

S3E1 (Backwards) : le texte du générique est flippé horizontalement.

S4E4 (Dimension Jump) : générique de fin en version orgue Hammond (version longue ici).

S4E6 (MeltDown) : générique de fin à la Elvis Presley (ici, juste pour le son).

Mais bon, même quand ils ne déconnent pas avec, le générique de Red Dwarf est génial de toutes façons.


#187

Dans la série Générique un peu particulier : Le générique d’Irréversible (bon film, polémique stupide), à l’image du film, va à rebours.


#188

Oui mais, avec le temps… es-tu toujours totalement objectif sur cette série ! :smile:

Blague à part, je l’aime beaucoup aussi. Est-ce que tu sais quel groupe chante dans le générique (dont les paroles sont excellentes !) ?


#189

Je pense oui, car à force d’entendre un générique, en principe, ça finit par me saouler. Pas celui-là. Mais je t’accorde que je n’ai pas testé une journée en boucle infinie pour m’en assurer (je sous-titrais pas le générique).

Le groupe instrumental, je sais pas, mais :

Compositeur : Howard Goodall
Chanteuse : Jenna Russell

Elle est aussi actrice (et non, pas dans Red Dwarf, même si elle ressemble étrangement à la version féminine de Holly).

Marrant que tu aies tiqué dessus. En fait, c’est une fantasmagorie des hypothétiques aventures de Lister avec son chat sur les Îles Fidji (qu’il évoque dans le 1er épisode de la série).

Bon allez, quelques autres tubes de Red Dwarf, juste pour la route. J’aime beaucoup cette chorégraphie (les paroles aussi) :

Et l’un de mes moments préférés :

Ce qui n’est bien sûr vraiment drôle que quand on connait Rimmer.


#190

... Tim roth quoi ..... Après ça c'était à un quart d'heure de la fin :sleepy::tired_face: Et peu de trace dans mes souvenirs, mais ça veut pas dire grand chose vu que j'ai ADORE interstellar, que dans mon souvenir je détestais, jusque là ... Bon par contre j'M tjs pas la fin d'interstellar, je la trouve ballot au bas mot ...


#191

Perso, pas grand chose à foutre car dans 98% des cas c’est juste pour respecter un contrat, peu de films on encore qqchose à dire après le mot FIN … Par contre, savais-tu que le silence après une sonate de Bach (Mozart me fais iech) est encore et toujours de la musique ? Voili, à toi de voir :smiley:


#192

Moi si je reste dans la salle, c'est en attendant qu'ils rallument pour retrouver mes putains de lunettes ... (clefs, pillules, pièces de monnaies, tu adaptes, koi ... )


#193

[quote=“Defender, post:191, topic:47978”]
Par contre, savais-tu que le silence après une sonate de Bach (Mozart me fais iech) est encore et toujours de la musique ? Voili, à toi de voir :smiley:
[/quote] #sashaguitry


#194

En fait ce n'était pas du tout le même film.
Je suis tombé par hasard sur le film auquel je pensais en réalité sans réussir à m'en souvenir, il est plus récent que Flesh Gordon :

Il ne fait pas parti des films à voir absolument...


#195

Hmmm je sais pas… j’aime bien les films bien pourraves très dispensables mais tellement importants pour la culture cinématographique. :wink:


#196

"Ray Donovan S05" dépote du très très lourd, comme d'hab! .... "Star Treck discovery", pas mal, pas mal ... Sans ça, vous avez : "Snowfall", "Mr Mercedes", "Better Things S02", "Guerilla", "Halt Catch & Fire S04", "StartUp S02", Tout ça si vous vous emmerdez ferme ... A tchaô !


#197

Vu Tatie Danielle pour la première fois sur Arte, il y a quelques jours. Pas mal du tout. Une sorte de version vioque d'Amélie Poulain avant l'heure.


#198

[mode '90] OFF stp … :joy: :laughing: :innocent

'Tin, j’suis bien tombé … Sorti pile poil en '90 !!! :joy::


#199

Il n'est nullement question de date. Fallait gueuler quand j'évoquais mes BD et bouquins !


#200

Je revendique mon droit à gueuler quand bon me semble …BORDEL !!! :sweat_smile::joy: