Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La fin du trimestre chez Tesla va être « dingue » pour compenser la fermeture à Shanghai

Chez Tesla, les livraisons se concentrent souvent en fin de trimestre, ce qui rend l’exercice particulièrement intense. Alors, quand des grains de sable viennent en plus enrayer la machine, cela complique encore la tâche des équipes.

Alors que les constructeurs traditionnels livrent quasiment en flux continu, Tesla a toujours fonctionné avec des vagues de livraisons. De vaguelettes, avant l’arrivée des livraisons de Model 3 et de Model Y, le constructeur est passé à des vagues déferlantes, qui relèvent parfois du casse-tête logistique. Les livraisons sont généralement concentrées en fin de trimestre, avec pour objectif de livrer un maximum de clients afin d’afficher de bons résultats trimestriels aux investisseurs.

La multiplication des Gigafactory Tesla doit permettre d’atténuer cet effet de vague, limitant les regroupements dans les cargos d’expédition, mais ce n’est pas encore le cas. Elon Musk vient de prévenir ses salariés que la prochaine fin de trimestre risque d’être « dingue », selon les propos repris par Electrek.co le 8 juin 2022.

Pourquoi la fin de trimestre s’annonce-t-elle animée pour Tesla ?

Un employé a demandé à Elon Musk quand la situation allait évoluer. La réponse d’Elon Musk est la suivante : « C'est un défi depuis la fin 2008. Il y a toujours quelque chose qui se passe et qui fait que la fin du trimestre est folle et ce trimestre ne sera pas une exception -- principalement parce que nous avons eu cet énorme défi avec les restrictions COVID à Shanghai. L'usine de Shanghai a été fermée pendant une grande partie du début du trimestre. Ce n'est que maintenant qu'elle retrouve sa pleine production. La situation sera assez intense ce trimestre. »

Il était assez prévisible que la fermeture de la Gigafactory de Shanghai, à cause du confinement imposé par la Chine durant près d’un mois, allait provoquer cet effet de masse au moment d’expédier les véhicules enfin produits. Les clients européens qui attendent la livraison retardée de leur Model 3 fabriquée en Chine sont nombreux.

Vers la fin des livraisons groupées à gros volumes ?

Pour lisser les livraisons, il faudrait cependant que la production de la Gigafactory de Berlin monte en puissance, et surtout qu’elle puisse aussi développer des chaînes de production pour d’autres modèles. Car, tant que les véhicules neufs seront livrés par cargo depuis une Gigafactory d’un autre continent, on assistera probablement toujours à cet effet d’engorgement lorsque les véhicules arrivent en Europe.

Il faudra donc patienter encore, avant de ne plus voir les Tesla envahir tous les parkings avoisinant les services center de la marque à la fin du trimestre en cours. On assistera assurément encore à des livraisons dans de grands halls pour pouvoir débiter un maximum de livraisons, en un minimum de temps.

Même si Tesla ne va certainement pas battre son record de livraison sur ce trimestre au niveau mondial, on pourra certainement lire après le 1er juillet que Tesla aura de nouveau vendu le plus grand nombre de voitures électriques en Europe au mois de juin. C'est assez facile d'afficher de tels chiffres, lorsque l'on ne livre pas de véhicules les autres mois. 

On remarque vite l'absence du constructeur américain dans les classements des ventes de voitures électriques avant la fin de trimestre, à l'image du TOP 10 des ventes de voitures électriques en France pour le mois de mai (selon le classement AAA Data, communiqué à Numerama) :