Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Bonne nouvelle : les superchargeurs de Tesla vont être ouverts à tous les véhicules en 2021

Le réseau de Tesla Superchargeur ne sera plus seulement réservé aux voitures Tesla : en 2021, le constructeur automobile autorisera des modèles concurrents à venir se recharger électriquement dessus.

Emmener sa voiture électrique jusqu'à une borne de Tesla Superchargeur pour la recharger, même si elle vient d'une autre marque ? C'est l'horizon que prépare le constructeur automobile américain, dès 2021, a annoncé Elon Musk sur Twitter. Le patron de l'entreprise promet une ouverture pour l'ensemble des pays dans lesquels son réseau de recharge rapide est disponible.

« Nous avons créé notre propre connecteur, car il n'y avait pas de norme à l'époque et Tesla ne fabriquait que des voitures électriques à longue autonomie. Il s'agit d'un connecteur assez fin pour la recharge à faible et à forte puissance », a écrit l'intéressé le 20 juillet, avant de promettre l'ouverture progressive, à partir de la fin de l'année, de son réseau aux autres véhicules électriques compatibles.

À première vue, la décision de Tesla est une excellente nouvelle, car le groupe étend de facto le nombre de bornes de charge rapide auxquelles peuvent accéder les voitures, au-delà de ses propres modèles, faisant progresser la densité et l'étendue de la couverture des installations électriques. En effet, le maillage devient d'un coup plus important, puisque ces infrastructures ne sont plus seulement réservées à Tesla.

Selon une carte fournie par Tesla, il y a 2 500 sites de supercharge dans le monde, pour un total de 25 000 bornes. On en trouve surtout en Amérique du Nord (USA, Canada et Mexique) en Europe, sur la côte Est de l'Australie, au Japon, en Corée du Sud et dans l'Est de la Chine, ainsi que Taïwan. Quelques bornes sont aussi ouvertes en Nouvelle-Zélande, en Israël et dans les Émirats arabes unis.

Ouverture du réseau Tesla Superchargeur : des inconnues demeurent

L'ouverture, dans quelques mois, du réseau Tesla Superchargeur va certainement laisser le temps au constructeur automobile américain de faire des ajustements nécessaires pour qu'un large éventail de véhicules puisse en profiter. Comme le fait remarquer Frandroid, les stations de l'industriel californien ne sont aujourd'hui pas pensées pour accueillir tous les véhicules, du fait de certaines contraintes physiques.

Dans la mesure où les câbles des bornes sont courts, l'emplacement du port de charge peut poser une difficulté : celui-ci est standardisé dans le cas des véhicules Tesla, avec une position située sur l'aile arrière gauche. Or, d'autres constructeurs ont opté pour une ouverture ailleurs, par exemple à l'avant. De fait, il devient impossible de stationner dans les clous tout en étant bien orienté par rapport à la borne.

Sauf à imaginer que Tesla se lance dans un vaste chantier de travaux publics pour mettre à niveau son réseau et ainsi donner aux bornes des câbles beaucoup plus longs, des modèles de voitures électriques vendus par des concurrents pourraient se retrouver à l'écart. Le prix de l'électricité sera aussi un sujet : sera-t-il aligné sur celui de la clientèle de Tesla ou sera-t-il un peu plus élevé ?

À mesure que les mois passeront, Tesla précisera les contours de son annonce, y compris sur la manière dont les véhicules et les bornes échangeront certaines informations pour assurer la délivrance de l'électricité dans la batterie, mais aussi sur les moyens de paiement -- il n'y a pas non plus de terminal de paiement ou d'écran sur les bornes, ce qui suggère l'emploi d'une app.

Pour Tesla, cette ouverture a aussi un intérêt économique, en voyant plus d'utilisation de ses bornes, qui ne sont pas systématiquement occupées par sa clientèle. Le constructeur entend évidemment y trouver son compte, en plus des conducteurs, qui vont avoir accès à un réseau encore plus étoffé, même si la cohabitation avec les propriétaires d'une voiture Tesla sera peut-être turbulente dans un premier temps.