Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Volvo va proposer le LiDAR en série sur ses voitures électriques

Volvo présentera sa troisième voiture 100 % électrique en 2022. Il s'agira du XC90, un gros SUV. Sa particularité ? Il sera équipé d'un LiDAR pour améliorer la sécurité.

Volvo a récemment annoncé qu'il deviendra une marque 100 % électrique d'ici 2030. Et force est de constater que la firme suédoise mène des actions concrètes en ce sens. Dans un communiqué publié le 24 juin, elle évoque même déjà la présentation d'une troisième voiture 100 % électrique pour 2022. Après le XC40 et le C40, Volvo enchaînera avec le XC90. Il s'agit du plus gros SUV de son catalogue, susceptible de concurrencer des voitures comme le Tesla Model X ou l'Audi e-tron.

Volvo ne s'est pas épanché sur les caractéristiques techniques (c'est encore trop tôt). En revanche, on sait que le XC90 sera équipé d'un LiDAR. Son précédent communiqué de mai 2020 laissait prévoir une évolution de ce type Voir que cette technologie sera intégrée en série est toutefois une bonne surprise. Cela signifie que Volvo est capable de gérer le coût encore très élevé du capteur (1 000 dollars, selon un article de Reuters). À l'heure actuelle, le LiDAR n'est même pas proposé en option sur le XC40.

Un LiDAR pour améliorer la sécurité

Sur le marché automobile, le LiDAR est associé à la conduite autonome. Cette technologie de télédétection par impulsions laser utilise la lumière pour mesurer les distances, scanner l’environnement et reproduire avec précision des objets. En somme, une voiture, associée à une intelligence artificielle, peut modéliser les alentours grâce à un LiDAR, ce qui l'aide à mieux se repérer pour rouler sans intervention humaine.

Pour le moment, Volvo préfère mettre en avant les apports du LiDAR en matière de sécurité. « Avec notre ambition de proposer des voitures encore plus sûres, notre objectif à long terme est d’atteindre zéro collision et zéro accident », explique Henrik Green, CTO de Volvo. À la manière de Tesla, pour qui l'Autopilot est également vu comme un dispositif de sécurité, la multinationale va régulièrement mettre à jour ses voitures pour rendre les trajets moins dangereux. « Nous nous attendons à ce que les collisions deviennent plus rares et espérons sauver des vies », promet Volvo. Dans ses rapports de sécurité, Tesla ne manque jamais de mettre en avant que l'Autopilot permet justement de « sauver des vies ».

« C’est un tournant pour l’industrie. Il n’existe pas d’option pour les airbags. Il n’existe pas d’option pour les ceintures de sécurité. Alors pourquoi devrions-nous avoir une option pour une technologie susceptible de sauver des vies ? » justifie Henrik Green à propos du LiDAR qui sera proposé en série -- dans les colonnes de Reuters. Cet investissement devrait également bénéficier à Volvo en lui permettant de proposer, plus tard, des fonctionnalités de conduite autonome (qui seront elles payantes). 

On se demande simplement comment Volvo compte fondre le LiDAR dans le design de son XC90. Le capteur, jugé « moche » par Elon Musk, prend de la place et peut dénaturer le design d'une voiture. Quand il a annoncé sa décision de se tourner vers le LiDAR, Volvo avait partagé une photo montrant une intégration -- un peu voyante -- dans le toit (voir ci-dessus). C'est l'un des enjeux de la technologie : la masquer au mieux pour que les voitures de demain ne ressemblent pas à des vaisseaux spatiaux.