Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Une moto électrique avec 500 km d'autonomie : trop beau pour être vrai ?

Ça ne coûte rien d'espérer.

Zaiser Motors a de très, très grandes ambitions. Sur son site officiel, le constructeur américain les expose depuis début juin 2021 avec panache : on y voit une énorme moto « rétro », en de nombreux coloris très élégants, sous une punchline qui n'aurait rien à envier à un Tim Cook d'Apple : « À Zaiser, nous avons passé les deux dernières années à designer la moto du futur.» Traduction : faites de la place, on arrive.

La moto 100 % électrique présentée par Zaiser s'appelle la Electrocycle (on se retiendra de commenter les noms des véhicules électriques, tant le marché commence à être saturé de jeux de mot plus ou moins douteux), et c'est le premier deux-roues que commercialisera l'entreprise basée au Colorado, créée en 2019 par trois entrepreneurs, dont un ancien de SpaceX.

Là où certaines startups préfèrent la prudence et la modestie, Zaiser dévoile les caractéristiques surprenantes de son futur modèle, censé pouvoir être lancé entre la fin 2021 et la fin 2022, pour « seulement » 25 000 dollars. On trouverait :

Une telle autonomie est-elle crédible ?

Ce sont bien évidemment ces deux dernières annonces qui intriguent. Si vous suivez le marché des véhicules électriques, ou que vous lisez de temps en temps Vroom (et appréciez nos vidéos sur notre chaîne YouTube), vous savez déjà que l'autonomie d'un engin (sur une seule charge) est un indicateur crucial. C'est d'ailleurs pour cela que se développent des solutions différentes de recharge, comme le « batterie swapping ».

Une moto capable de tenir quasiment 500 km sans avoir besoin d'être rechargée, cela ressemble à de la science-fiction, selon l'état actuel des technologies de batteries dont on dispose. Par exemple, une Super Soco TC Max, certes bien plus petite, ne tient que 80 km en moyenne sur une charge, alors qu'elle dispose d'une batterie de 5000 W qui pèse quand même 20 kg. Avec seulement 18 000W, il semble curieux que la batterie de la moto électrique de Zaiser puisse lui permettre de tenir sur 500 km.

Alors, oui, l'Electrocycle a l'air bien plus massive que la Super Soco, ce qui signifiera qu'elle pourra accueillir une batterie beaucoup plus grosse — Zaiser tient, au passage, à ce qu'elle puisse être amovible. Il n'empêche qu'une telle autonomie serait révolutionnaire, et pourrait changer la manière dont on envisage le transport électrique. Aujourd'hui, la peur de tomber en rade, ou la contrainte de charger quasi quotidiennement son véhicule est l'un des freins les plus mentionnés (avec le prix et le peu de bornes de recharge). C'est pour cela que la startup insiste sur le concept de charge rapide — à l'image de Tesla qui permet de charger ses voitures sur des superchargeurs en moins d'une heure, par exemple.

Pour l'instant en tout cas, Zaiser y croit. Mais la startup semble avoir besoin de fonds : elle a récemment lancé une campagne de financement participatif pour lever 500 000 dollars. Malheureusement pour elle, les premiers investisseurs semblent être frileux : on ne comptait que 12 000 dollars promis à la date du 2 juin.