Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Aussi joli que prometteur, le Hyundai Ioniq 5 peut concurrencer le Tesla Model Y

Hyundai a levé le voile sur une nouvelle voiture 100 % électrique, inaugurant au passage sa nouvelle gamme Ioniq. Le Ioniq 5 est un SUV compact qui ne manque pas d'arguments en sa faveur.

Hyundai vend des voitures 100 % électriques depuis déjà plusieurs années. Mais, en 2021, le constructeur a décidé de passer à l'étape supérieure. Dans un communiqué publié le 23 février, il présente le Ioniq 5, un SUV dont la tâche est double : être le premier modèle d'une toute nouvelle gamme (qui reprend le nom de la berline électrifiée du catalogue) et introduire la plateforme E-GMP sur laquelle seront conçues les futures voitures 100 % électriques Ioniq. Cette stratégie rappelle Volkswagen et ses produits ID..

On peut d'ores et déjà affirmer que le Ioniq 5 ne manque pas d'allure. Il prend les bases posées par le concept 45, qui rendait hommage au Pony Coupé de 1974. Le résultat est une voiture au look néo-rétro qui ne passera pas inaperçue dans les rues, tant elle semble faire le lien entre passé et futur. À l'arrière, on retrouve la signature lumineuse qui semble pixelisée. Malgré un long empattement de 3 mètres, le Ioniq 5 ne paraît pas trop étiré. Les jantes de 20 pouces, de série, parachèvent cette volonté de donner du caractère au véhicule.

Une nouvelle plateforme prometteuse chez Hyundai

Comme précisé en introduction, le Ioniq 5 inaugure la nouvelle plateforme E-GMP. Les premiers indicateurs de performance sont donc à surveiller avec attention, sachant que la modularité permettra d'intégrer un ou deux moteurs. Deux capacités de batterie sont envisagées pour le Ioniq 5 : 58 kWh ou 72,6 kWh. Dans sa version la plus puissante (quatre roues motrices, batterie de 72,6 kWh), le SUV offrira une autonomie comprise entre 470 et 480 kilomètres et engloutira le 0 à 100 km/h en 5,2 secondes. Ces prestations le placent au niveau du Tesla Model Y Grande Autonomie (505 kilomètres, 5,1 secondes pour le 0 à 100 km/h).

La batterie est compatible avec des infrastructures de recharge de 400 et 800 V, ce qui lui permettra d'encaisser des pics de charge très élevés. Sur une borne Ionity de 350 kW (la puissance maximale à ce jour), le Ioniq 5 récupérera 80 % de sa capacité en 18 petites minutes. Le SUV offrira aussi la fonctionnalité recharge inversée. On pourra donc remplir la batterie de son vélo électrique en le branchant à la voiture, capable de fournir une puissance de 3,6 kW. En option, on pourra même équiper le Ioniq 5 d'un toit solaire qui pourra recharger -- un peu -- la batterie.

Le point sur les performances (0 à 100 km/h) :

Un moteurDeux moteurs
Batterie 58 kWh8,5 s6,11 s
Batterie 72,6 kWh7,4 s5,2 s

Dans l'habitacle, Hyundai vante l'espace d'une grande berline (merci l'empattement de 3 mètres) et son intérieur épuré dans l'air du temps -- composé essentiellement de matériaux recyclés. On trouvera quand même deux larges écrans de 12 pouces chacun : un derrière le volant pour le poste de pilotage, un autre dédié à l'infodivertissement. Est également évoqué « un affichage tête haute dernier cri avec fonctions de réalité augmentée personnalisables, qui a pour principale fonction de transformer le pare-brise en affichage à part entière ».

Le Ioniq 5 est attendu pour le premier semestre de cette année. Il sera suivi de la Ioniq 6 -- une berline -- et du Ioniq 7 -- un SUV de grand gabarit.