Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La Model S n'atteint pas 400 miles d'autonomie ? Elon Musk accuse l'EPA de tricher

Elon Musk s'est trouvé un nouvel ennemi : l’Environmental Protection Agency, qu'il accuse d'avoir faussé les tests d'autonomie de la Model S.

Elon Musk est persuadé que la Model S a été mal testée par l’Environmental Protection Agency, qui attribue l'autonomie des véhicules électriques avec un protocole strict. Selon le milliardaire, la berline devrait afficher 400 miles (644 kilomètres), plutôt que 391 miles (629 kilomètres) et, durant la conférence liée à la publication des derniers résultats financiers, il a accusé l'organisme d'avoir faussé le dernier test.

L’Environmental Protection Agency a infirmé les propos d'Elon Musk. Le 1er mai, dans les colonnes de The Verge, elle a indiqué : « Nous pouvons confirmer que l’EPA a testé le véhicule normalement, la porte était fermée et nous sommes heureux de discuter des problèmes techniques avec Tesla, comme nous le faisons habituellement avec les autres constructeurs automobiles. » 

Pourquoi Elon Musk tient à ces 400 miles

Pour Elon Musk, l’Environmental Protection Agency a commis une erreur lors du dernier test de l’autonomie de la Model S. L’agence aurait laissé la porte ouverte avec la clef à l’intérieur, ce qui aurait fait entrer la voiture en mode attente d'un conducteur pendant toute une nuit. Cet oubli aurait coûté 2 % d’autonomie à la Model S (d’où les quelques miles qui manquent pour arriver aux 400).

« Dès que l’EPA rouvrira pour les tests, nous referons le test, et nous sommes confiants quant à notre capacité à atteindre les 400 miles et plus avec la Model S. Mais, pour être clair, cela fait déjà deux mois que la vraie autonomie de la Model atteint les 400 miles », prétend Elon Musk, sûr de la qualité de ses produits et déterminé à l'idée de prouver qu'il dit vrai avec un indicateur homologué.

Elon Musk ne manque jamais l’occasion de féliciter Tesla d’augmenter l’autonomie des voitures. Il croyait pouvoir le faire récemment avec un palier -- celui des 400 miles. Pour la multinationale, c’est un chiffre important, puisqu’il s’agirait du premier véhicule électrique commercialisé à l’atteindre. Il y a en prime un sentiment d'urgence : c'est la performance visée par la Lucid Air -- performance qui a été atteinte par un prototype lors d'un test publié au début du mois d'avril. En bref, Tesla n'aimerait pas se faire damer le pion, encore moins par un concurrent qui n'a encore rien lancé. En Europe, l'autonomie de la Model S est estimée à 610 kilomètres selon le cycle WLTP -- soit l'équivalent de 380 miles.