Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

À quoi ressembleront les volants dans les voitures autonomes de demain ?

Honda prépare un concept de volant spécifiquement conçu pour un futur où les voitures pourront se conduire toutes seules.

Honda montrera au CES 2020 (7 au 10 janvier 2019) son concept de volant du futur. Le constructeur japonais a présenté dans un communiqué de quelques lignes sa vision de la manière dont seront conduites les voitures autonomes de demain.

Son idée est de proposer un gouvernail circulaire qui réagisse au toucher : « Le véhicule démarrera si vous appuyez deux fois sur le volant », explique le communiqué, « le véhicule ralentira si vous tirer le volant vers vous ; il accélèrera si vous appuyez dessus ». En somme, il s'agira moins de guider l'engin de droite à gauche mais plus de lui donner des indications de vitesse, tout en pouvant garder le contrôle sur le véhicule en cas de problème.

Honda n'a pas donné plus de précisions, et cela reste un prototype, mais il y aura une démonstration plus poussée de cet « Augmented Driving Concept » dans un simulateur, au salon de Las Vegas.

L'avenir du volant

Même si les voitures 100 % sans-chauffeur (niveau 4 NHTSA) ne sont clairement pas pour tout de suite, les chercheurs et entreprises travaillent d'arrache-pied pour développer des degrés d'autonomie toujours plus poussés. Et une question, volontairement naïve, se pose : à quoi servira un volant dans une voiture qui n'a pas besoin d'être dirigée manuellement ?

Évidemment, la première réponse est intuitive : car il faut pouvoir reprendre le contrôle en cas d'erreur de la machine — et on est encore bien loin d'une réglementation qui autorise complètement la circulation de véhicules sans conducteur. Aujourd'hui en France, il est obligatoire de garder les mains sur le volant lorsqu'un mode « autopilote » est enclenché — nous avons testé dans une Tesla Model 3 : si les mains ne touchent plus le volant, plusieurs messages d'alerte sont envoyés en plus d'un signal bruyant.

D'ici à ce qu'une autonomie à  100 % soit atteinte, il n'est donc pas surprenant que les constructeurs imaginent des aménagements nouveaux de l'habitacle, qui correspondront mieux à des modes de conduite voués à se transformer au fil du temps. Reste à voir ce que les concurrents de Honda proposeront.