Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Avec la Ami One sans permis, Citroën veut concrétiser l'autopartage comme transport d'avenir

Citroën se lance sur le terrain de l'autopartage avec la Ami One, une voiture 100% électrique adaptée aux trajets en ville.

Pour simplifier les trajets urbains à quatre roues, Citroën a décidé de se lancer dans l'autopartage avec une nouvelle voiture sans permis : la Ami One. De plus en plus populaire, le système de location doit à la fois permettre d'éviter les longues minutes de recherche pour se garer et de faire des économies. En collaboration avec l'application Free2Move, dédiée aux véhicules partagés, Citroën veut proposer une voiture facilement accessible, mais aussi respectueuse de l’environnement.

Tout dans le design de la Ami One fait comprendre que le véhicule est destiné aux villes. Avec sa très petite taille (2,50m de longueur, 1,50m de largeur et de hauteur), elle ne peut embarquer que deux passagers. Bien pratique pour circuler et se garer dans les zones très fréquentées, même si les personnes de grande taille risquent d'avoir du mal à l'apprécier. Citroën a tout de même eu la bonne idée d'installer des sièges légèrement décalés l'un de l'autre, afin d'éviter de gêner les mouvements du conducteur.

Au-delà de son côté pratique, la Ami One est annoncée comme étant 100% électrique. L'absence d'émission de Co2 devrait être particulièrement appréciée dans les grandes villes, comme à Paris où les pics de pollution interdisent parfois la circulation de certains véhicules. Son autonomie annoncée est tout de même de 100 km, et sa batterie peut apparemment être rechargée en deux heures. Une performance honorable pour une citadine électrique.

Une voiture destinée à tous

Le système de location de la Ami One est fait pour s'adapter à tous les besoins. Les possibilités proposées par Citroën vont de « 5 minutes à 5 ans ». Les utilisations les plus courtes (qui se compte au maximum en heures) seront gérées via l’application Free2Move. Les autres (jours, mois, années) feront l'objet d'un contact direct avec le constructeur français. Le smartphone est au cœur de l'utilisation du véhicule, puisqu'il permet de le verrouiller ou de le déverrouiller. Une zone de recharge sans fil est également prévue et permettra de connecter son téléphone à l'engin pour projeter certaines applications dans le champ de vision du conducteur.

Un point important à retenir est que la Ami One est une voiture sans permis. Elle peut donc être conduite à partir de 16 ans dans la plupart des pays européens (14 ans en France). Les capacités de la voiture sont donc forcément restreintes : elle ne peut pas dépasser les 45 km/h. On pourrait tout de même s'inquiéter des dégâts que pourrait causer l'engin à cause d'un conducteur non formé, qui plus est dans une voiture électrique silencieuse. Citroën affirme cependant que son véhicule « dispose de sa propre signature sonore (...) formée d'une suite de notes qui évoluent en fonction de la vitesse ». Il faut juste espérer que celles-ci soient suffisamment audibles pour éviter de malheureux accidents.

Citroën n'a pas annoncé de date pour le lancement de la Ami One. Une telle offre demande une certaine préparation, et il n'est pas impossible que la société commence par effectuer des tests dans quelque villes avant de mettre en place toute une flotte. Sa présentation au Salon international de l'automobile de Genève, qui démarre le 7 mars prochain, sera l'occasion d'en apprendre plus.