Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le propriétaire d'un Model X accidenté blâme l'Autopilote, Tesla se défend

Le propriétaire d'un Model X aurait eu un accident à cause de l'Autopilote. Tesla sous-entend qu'il aurait pu l'éviter.

Cette fois, l'Autopilote n'a pas fait de miracle. Il serait même responsable d'un accident, prétend le propriétaire d'un Model X selon les informations de NJ.com publiées le 11 février 2019. La victime, fort heureusement sortie indemne de la collision, a expliqué aux autorités qu'elle n'arrivait pas à désactiver l'Autopilote, qui aurait foncé tête baissée vers des panneaux de signalisation.

« Le véhicule aurait pu continuer tout droit ou prendre la sortie, mais il est allé entre les deux à la place, sortant de la route et percutant plusieurs obstacles », révèle la police. « Le propriétaire de la Tesla clame qu’il a tenté de reprendre le contrôle du véhicule, en vain », ajoute-t-elle. 

Tesla défend l'Autopilote

Si l'on s'en tient aux faits, l'Autopilote, alors actif, serait resté bloqué alors qu'il aurait mal lu les marquages au sol. À en croire le communiqué publié par Tesla, son intelligence artificielle est pourtant très simple à désactiver. Il défend : « Un conducteur peut facilement contourner l’Autopilote en touchant légèrement le volant ou la pédale de frein. En outre, les freins agissent comme un court-circuit qui coupe la puissance du moteur peu importe ce qu’ordonne l’ordinateur de l’Autopilote. Et le volant a suffisamment de course pour permettre à quelqu’un de prendre le dessus sur l’assistance électrique, n’importe quand.»

En somme, le propriétaire du SUV était normalement en mesure de reprendre le contrôle et, implicitement, Tesla jette la faute sur l'humain. « Depuis que nous avons lancé l’Autopilote en 2015, nous n’avons jamais entendu parler d’un Autopilote refusant de se désactiver », appuie le constructeur. Et à en juger par une photo publiée par Electrek, l'accident a eu lieu à un endroit où l'activation de l'Autopilote ne paraît pas conseillée.