La récupération d’énergie grâce au freinage des Tesla est plus efficace que jamais depuis récente mise à jour des véhicules. Jusqu’à imaginer un dépannage do it yourself efficace.

C’est une expérience que Tesla ne recommande pas, mais un Youtubeur américain a bravé les interdits et risqué sa garantie pour la science : que se passe-t-il quand on tracte une Tesla Model 3 avec un autre véhicule pour la recharger grâce au freinage régénératif ?

Avec la version 9 du logiciel que nous avons testée sur une Model S, les petites Model 3 ont reçu une meilleure gestion de la récupération d’énergie grâce aux freins. Quand vous conduisez une Tesla, si vous n’accélérez pas mais que la voiture bouge quand même (dans une descente ou quand vous levez le pied de l’accélérateur pour vous arrêter), les freins convertissent l’énergie cinétique en énergie électrique et rechargent donc la batterie.

Et à en croire le Youtubeur Tech Forum, ce comportement passif prévu par Tesla pourrait devenir une sorte de manière non officielle de dépanner une voiture à court d’énergie. En tractant sa Model 3 allumée avec un Ford C-Max, Matt Shumaker a simulé une sorte de descente ultime, à 25 km/h, pendant un peu moins de 2 km (1,6 km, soit un mile).

Avant l’expérience // Source : Tech Forum

Le véhicule, qui ne comprenait pas trop ce qui lui arrivait, s’est immédiatement mis à prévoir une autonomie presque impossible, calculée en temps réel à partir de la récupération d’énergie, passant d’une consommation de 268 Wh/mile à -1,025 Wh/mile. L’autonomie totale, à la fin de l’expérience, est passée à 999 miles, soit 1600 km, ce qui est bien entendu impossible et qui semble être la valeur maximale que le système peut afficher. Et c’est tout à fait normal : il a continué à voir que la voiture avançait plutôt vite tout en gagnant de l’énergie.

Des résultats bluffants

Mais au-delà du comportement du véhicule, c’est le résultat qui est bluffant : l’indicateur de charge après l’expérience a montré qu’il avait gagné 4,8 km d’autonomie en 1,6 km de tractage. Le rendement est donc excellent. Et il devient encore plus impressionant en conditions réelles : ce n’est qu’après 16 km parcourus à vitesse modérée que le moniteur d’énergie de la Model 3 a recommencé à dire que la voiture consommait de l’énergie. Avant cela, ce qu’elle avait gagné en étant tractée compensait pour l’énergie demandée.

Récupération // Source : Tech Forum

Le résultat, même s’il provient d’une expérience que Tesla ne recommande pas car l’opération doit user le système de freinage régénératif, pourrait rassurer de futurs acheteurs qui craindraient la panne sèche. Avec cette méthode do it yourself, il est possible de gagner suffisamment d’autonomie pour trouver une habitation, un chargeur ou, avec de la chance, un Superchargeur. Cela ouvre également la possibilité d’une version officielle de cette méthode de dépannage,  qui pourrait venir avec une future mise à jour.

Autonomie gagnée // Source : Tech Forum

Crédit photo de la une : Tech Forum

Partager sur les réseaux sociaux