Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

L’Alpine A110 E-ternité teste une implantation de batterie particulièrement surprenante

Le prototype A110 E-ternité a réussi à intégrer le pack batterie et le moteur de la Renault Megane e-tech. Un défi technique qui a poussé les équipes Alpine à montrer qu’ils savaient innover sur le domaine du véhicule électrique.

À l’occasion du Grand Prix de Formule 1 de France qui aura lieu le 24 juillet 2022, Alpine dévoile un prototype 100 % électriquePrésenté le 21 juillet, l’A110 E-ternité est développé sur la base de sa célèbre berlinette Alpine A110. On n’attendait pas vraiment Alpine sur ce sujet, puisque le premier modèle électrique de la marque a été annoncé comme étant un SUV et pour une échéance en 2024.

En s’appuyant sur des éléments techniques issus de la Megane E-tech, les équipes d’Alpine ont dû quand même innover pour proposer un prototype A110 E-ternité fonctionnel et offrant les mêmes sensations que sa version thermique. L’intégration de la batterie et de la boîte de vitesses a été un premier challenge, mais le cahier des charges ne s’est pas arrêté à la conversion vers une motorisation électrique.

Une intégration non conventionnelle de la batterie de 60 kWh

Intégrer les 60 kWh de batterie de la Megane e-tech, que nous avions testé, dans un petit coupé sportif a été un vrai défi pour les équipes de la marque. Alors que tous les véhicules électriques de série positionnent leur pack batterie dans le plancher, il n’était pas possible pour Alpine de procéder ainsi sur cette A110.

Des batteries positionnées presque à la verticale. // Source : Alpine

La batterie est finalement positionnée en deux parties distinctes. Le premier bloc de 4 modules est placé à l’avant du véhicule, pendant que le second bloc de 8 modules est à l’arrière. En plus d’être physiquement éloignées les unes des autres, ces batteries ne sont pas installées parallèles au sol comme sur les autres véhicules électriques, mais inclinées pour les modules arrière. Une configuration qui nous interpelle quelque peu, notamment pour la gestion de la chaleur et du centre de gravité.

Ce choix d’Alpine permet à cette A110 électrique de conserver le même caractère de répartition des masses que sur la version thermique. L’électrification de l’A110 ne pouvait pas dénaturer l’aspect joueur de ce petit coupé.

Une nouvelle boîte de vitesses et un nouveau système électronique

Pour la partie boîte de vitesses du projet, la banque d’organe du groupe Renault n’a pas permis de répondre au besoin d’Alpine. Il fallait donc développer de nouvelles pièces spécifiques pour la réalisation de ce prototype.

La marque a opté, comme sur sa version thermique, pour une boîte à double embrayage (DCT) avec un pilotage électronique. À la différence que sur cette version, les embrayages sont dimensionnés pour gérer le couple immédiat et plus important de l’électrique.

Base technique de l'Alpine A110 E-ternité. // Source : Alpine

Enfin, le système électronique a également apporté son lot de difficultés. Il a fallu faire cohabiter deux systèmes qui ont 10 ans d’écart dans leur conception. En ajoutant la gestion de la batterie séparée en deux parties, nécessitant donc un travail sur le calculateur pour faire fonctionner tout cela correctement.

Malgré tout, quand on observe de plus près les spécificités techniques de cette A110 E-ternité, on découvre que les performances de cette version électrique restent derrière celles du modèle thermique. Pour l’image, c’est bien dommage, car cela casse un peu l’effet « waouh » du prototype :

 ALPINE A110 – THERMIQUEA110 E-TERNITE
ELECTRIQUE
Motorisation :MR18 215kW / 320Nm6AM 178kW / 300Nm
Couple maximum320/340 Nm300Nm
Puissance215/221 kW178kW
0 à 100 km/h4,4s / 4,2s4,5 s
Vitesse maximale260/280 km/h250 km/h
1000 m départ arrêté22,8/22,4 s23,7 s
Poids1120 kg1378 kg (objectif 1320 kg)
Répartition avant/arrière43 / 5742 / 58
Autonomie WLTP550 km420 km

Une version découvrable et un nouveau système multimedia

Le prototype de cette Alpine A110 E-ternité ne verra probablement jamais le jour sous cette forme 100 % électrique. Il sert de base de travail pour d'autres modèles électriques à venir. En attendant, Alpine a intégré plusieurs autres nouveautés, qui pourraient faire leur apparition sur les modèles à venir, qu'ils soient encore thermiques ou électrifiés.

La marque en a profité pour actualiser son système multimédia et audio -- il faut dire que la marque n’a jamais vraiment été à la pointe sur ce sujet. Même si ce n’est pas réellement ce qui motive les clients à acquérir une Alpine, cela contribue au positionnement du modèle comme un véhicule plus premium. Cette version intègre une nouvelle tablette indépendante, un peu plus inspirée de ce que Megane E-tech propose.

Intérieur prototype A110 E-ternité. // Source : Alpine

Alpine profite aussi de ce prototype pour tester une version découvrable de son Alpine A110. Ce ne sera jamais un modèle cabriolet, et ce mode découvrable fait plus penser à un toit ouvrant qui aurait été retiré qu’à une véritable intégration d’un toit amovible, mais au moins Alpine innove sur le sujet.

Cette première incursion d’Alpine sur la mobilité 100 % électrique est encourageante pour la marque, surtout quand on sait que le défi a été relevé en moins d'un an. Il reste cependant encore du travail pour atteindre l’objectif fixé par le patron du groupe, Luca de Meo, lorsqu’il annonçait : « Je veux électrifier Alpine pour l’inscrire dans l’éternité. »