Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les arnaques cryptos pullulent : vous pouvez les signaler sur cette plateforme

Le monde des crypto-monnaies est plein d'arnaques, que ce soit l'achat de faux jetons, des tentatives de vol de NFT, des phishings, ou des investissements dans des projets louches. Il existe un site pour vous aider à vous repérer. 

Sur Internet, ce ne sont pas les arnaques qui manquent. Malheureusement, cette phrase est aussi vraie dans le secteur des crypto-monnaies, où tentatives d'escroqueries, vols et tromperies sont extrêmement nombreuses. La situation est telle que Numerama a déjà écrit un guide présentant quelques conseils et outils, afin d'éviter de tomber dans un piège en cherchant à investir dans un projet crypto.

Un nouvel outil existe désormais : ChainabuseLe site, lancé en mai 2022, référence les dernières tentatives d'escroquerie repérées par les internautes et offre de nombreux renseignements sur les arnaqueurs. 

La page d'accueil du site. // Source : Capture d'écran Chainabuse

Une plateforme pour signaler et chercher les arnaques

Chainabuse est décrit comme une plateforme permettant à quiconque de signaler des comportements frauduleux sur toutes les blockchains, et « de se renseigner sur les hacks de cryptos, sur les arnaques, et les activités illicites ». « Chainabuse a été lancé pour aider les utilisateurs du monde entier à avoir un environnement crypto plus sûr », explique le site, développé et géré par TRM Labs, une entreprise spécialisée dans la sécurité des blockchains. En plus d'effectuer des signalements sur des sites frauduleux ou sur des personnes ayant des activités illicites, il est possible de faire des recherches par nom et par type d'arnaque. 

Depuis son lancement au mois de mai 2022, Chainabuse a déjà reçu 812 signalements, dont plus de 200 escroqueries sur la blockchain Ethereum, 199 sur celle de bitcoin et plus d'une centaine sur la chaine de BinanceOn peut également voir que 65 arnaques dites « rug pull » sont listées, et 89 escroqueries liées aux NFT. Ce n'est pas surprenant : il s'agit de certaines des techniques de vol les plus répandues, notamment à cause de la popularité des non fungible tokens. Numerama a d'ailleurs parlé à plusieurs reprises de certaines de ces arnaques. 

Les tentatives d'escroqueries les plus nombreuses sont des sites frauduleux prétendant recueillir des donations pour aider les Ukrainiens victimes de l'invasion de la RussieCes tentatives d'arnaques semblent toutes fonctionner selon le même mode opératoire, en se faisant passer pour des associations présentes sur le terrain, et acceptant plusieurs crypto-monnaies. 

Un exemple de faux site de donations pour l'Ukraine. // Source : Chaineabuse

Attention cependant : si vous avez été victime d'une arnaque crypto, effectuer un signalement sur Chainabuse n'est pas l'équivalent d'aller porter plainte. Le signalement n'est pas non plus l'assurance que vous pourrez vous faire rembourser votre argent. Cependant, « faire un signalement sur Chainabuse pourra aider de potentielles victimes à éviter l'arnaque. Nous encourageons toutes les victimes à prévenir les autorités judiciaires de leur pays », est-il annoncé sur le site. 

En France, vous pouvez faire un signalement auprès de Pharos, la plateforme officielle pour remonter les contenus et comportements en ligne illicites. Vous pouvez également effectuer un signalement en ligne directement auprès d'Europol, l'office de police de l'Union européenne.