Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Au fait, pourquoi Devialet s'appelle Devialet ?

La marque française de matériel audio Devialet s'inspire de Diderot, de l'Encyclopédie et du siècle des Lumières pour son identité.

C'est l'un des spécialistes de l’enceinte très haut de gamme. Mais c'est aussi un fabricant de matériel audio résolument tourné vers les produits de luxe. Cette marque, c'est Devialet. Née en 2007, l'entreprise française fait figure de jeune pousse dans l'industrie du traitement du son par rapport à ses rivales comme Onkyo (firme japonaise fondée en 1946) ou Bose (groupe américain lancé en 1968).

Devialet est un groupe qui s'adresse à un public exigeant, mais fortuné. Il faut compter au moins 1 000 euros pour acquérir son produit phare, l'enceinte Phantom, en choisissant le modèle plus abordable. Les autres font davantage grimper la facture, avec des prix qui frôlent les 3 400 euros. Sa première barre de son, appelée Dione, est à l'avenant : comptez plus de 2 000 euros. Quant aux écouteurs sans fil, ils s'obtiennent à 229 euros.

Un Devialet Phantom Reactor. // Source : Devialet

Jusqu'au tournant des années 2010, celles et ceux qui connaissaient Devialet n'étaient pas encore bien nombreux. Il a fallu que la compagnie fondée par Pierre-Emmanuel Calmel, Quentin Sannié et Emmanuel Nardin sorte en 2015 la première génération de Phantom pour gagner en visibilité. Certes, la marque avait déjà lancé en 2010 son premier produit, le D-premier, mais c'est un nom qui parlait surtout aux métiers du son et de la musique.

La marque a gagné un peu plus en notoriété en 2018 lorsque Free a présenté sa Freebox DeltaÀ l'époque, il était annoncé que l'appareil bénéficiait d'un algorithme de spatialisation pour optimiser le rendu sonore selon son placement dans la pièce. Le produit, d'abord proposé à l'achat pour 480 euros, tarif qui avait crispé une partie de la clientèle de l'opérateur, peut depuis début 2022 être loué pour quelques euros par mois.

On le voit, Devialet est une entreprise très jeune par rapport à d'autres acteurs de ce milieu. Même son fameux brevet d'amplification hybride (ADH pour Analog Digital Hybrid), qui regroupe sur un même composant électronique, un module analogique (pour « le raffinement et la linéarité », selon la société) et un segment numérique (pour « la puissance et la compacité »), est récent. Il n'a été déposé qu'en 2004 en France et aux États-Unis.

Un nom tiré du siècle des Lumières

Ses inspirations, en revanche, plongent beaucoup plus loin dans le temps. Dans le 18ème siècle plus exactement, en plein mouvement des Lumières en Europe. C'est d'ailleurs de cette époque que Devialet tire son nom. C'est ce que l'entreprise mentionnait dans une page que l'on peut encore consulter sur Internet Archive, qui permet de garder une trace des sites web tels qu'ils se présentaient à différentes périodes.

« Devialet doit son nom aux Philosophes des Lumières », peut-on ainsi lire sur cette page archivée du site officiel. Pourtant, la société n'a pas choisi l'une des Lumières les plus connues pour façonner son identité. En effet, la marque fait référence à Guillaume Vialet (parfois orthographié Viallet), un ingénieur des Ponts et Chaussées, et non pas à des personnalités comme René Descartes, Baruch Spinoza ou John Locke, trois figures des Lumières.

encyclopedie
L'Encyclopédie. // Source : ActuaLitté

L'apport de Vialet est pourtant remarqué. Avec d'autres, il a enrichi et renouvelé « en profondeur » l’approche de l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, dirigé par Denis Diderot. Guillaume Vialet aurait vécu de 1728 à 1771. Selon les notices sur les collaborateurs du recueil de planches de l'Encyclopédie, Vialet est l'auteur des explications et des dessins de la Minéralogie, ardoiserie de la Meuse.

On ne sait que peu de choses sur Guillaume Vialet, y compris ses dates de naissance et de mort. De ce que l'on sait, il n'a même pas de lien manifeste avec le monde de la musique ou du son -- sa spécialité étant plutôt... les digues. C'est pourtant à lui que Devialet rend hommage. « À ces hommes qui, par leur engagement intellectuel, culturel et scientifique, ont contribué à faire progresser le monde pour le rendre meilleur. »