Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Retirées de Binance, les cryptos de Terra sont-elles définitivement mortes ?

Binance, la plus grande plateforme d'échanges de crypto au monde, a annoncé dans la nuit du 12 au 13 mai arrêter de proposer des UST et des LUNA, les deux crypto-monnaies de la blockchain Terra. C'est la fin du projet. 

La mort a été prononcée cette nuit sur le compte Twitter de Binance : la plateforme d'échange la plus importante au monde a retiré l'UST et le LUNA, et les deux crypto-monnaies de la blockchain Terra. « Binance va retirer et arrêter les opérations de trading à partir de 12:50 am UTC (soit 2h50 du matin à Paris dans la nuit de vendredi) », a annoncé la plateforme. 

Tous les échanges entre l'UST et les plus importantes crypto-monnaies sont donc suspendus, que ce soit avec le LUNA, le Bitcoin, de l'Ethereum (ETH), des Binance Coin (BNB) ou encore avec le stablecoin Tether (USDT). 

https://twitter.com/binance/status/1524934519685455873

Ce retrait des cryptos du marché n'est pas vraiment une surprise : cela faisait plusieurs jours que Binance avait averti qu'il prendrait des mesures si le LUNA descendait en dessous de 0,005 dollar. La menace a été mise à exécution : dans la nuit, la crypto était descendue à 0,00003856 dollar. 

La fin de Terra

Pourtant, tout allait bien pour Terra il y a encore quelques jours. Le LUNA s'échangeait encore pour 80 dollars au début du mois de mai, selon des données de CoinMarketCap, et l'UST, le stablecoin de l'écosystème Terra, était toujours indexé sur le dollar. Mais un phénomène de vente panique d'UST a commencé aux alentours du 9 mai, et a chamboulé toute la blockchain Terra. Le stablecoin a décroché du dollar, et a vu sa valeur chuter à 0,68 $. Pour le remettre d'aplomb, les fondateurs du projet Terra ont décidé de sacrifier le LUNA, et ont mint (créer) de très nombreuses nouvelles unités de la crypto-monnaie. 

Non seulement cela n'a pas suffi — un UST se vend actuellement à 0,16 dollar — mais en plus, le LUNA s'est effondré, passant de 80 $ au 1er mai à 0,00003856 $ le 13 mai. Une hécatombe et une très douloureuse période à vivre pour les investisseurs et les propriétaires de la crypto. 

Le retrait de la plateforme marque-t-il la fin de l'écosystème Terra ? Pour l'instant, les nouvelles ne sont pas joyeuses. 

L'évolution du cours du LUNA // Source : Coinmarketcap

Quelques heures avant l'annonce du retrait de Binance, la Terra Builder Alliance, un regroupement des principaux développeurs et développeuses de l'écosystème, a publié une proposition de gouvernance sur l'avenir du projet, intitulé « aller de l'avant ». Et leur conclusion est formelle : « il semble que le mécanisme d'indexation de l'UST ne va pas fonctionner sur le court terme », et donc, « il va être difficile de restaurer la confiance dans l'UST en tant que stablecoin ». Néanmoins, ils restent persuadés que « le riche écosystème de Terra mérite d'être sauvé ». 

De nouveaux LUNA ? 

Pour cela, la Terra Builder Alliance propose une solution radicale : relancer Terra, pour « honorer les propriétaires d'UST, de LUNA, et les développeurs ». Le nouveau projet Terra produirait un « nouveau LUNA », qui serait redistribuée entre les développeurs et les propriétaires. Le but est de liquider tous les UST restants, et de les échanger avec des LUNA dans un nouveau réseau, explique la Terra Builder Alliance. Une fois l'opération complétée, « l'UST cessera d'exister dans sa forme actuelle et sera relancé, avec des collatéraux ». 

Concrètement, cela signe la fin de l'UST en tant que stablecoin algorithmique : la crypto se basait jusque là sur un mécanisme d'échange avec les LUNA pour équilibrer son cours. Selon ce que semble proposer les développeurs de Terra, le nouvel UST n'aurait plus cette fonction algorithmique, mais utiliserait la méthode traditionnellement employée par les stablecoins « classiques », avec des actifs collatéraux pour garantir les fonds. 

L'écosystème Terra va-t-il pouvoir être sauvé ? // Source : Numerama

La proposition, publiée le 12 mai, a reçu beaucoup de commentaires, et elle est loin de faire l'unanimité. De plus, elle reste encore pour l'instant extrêmement floue : aucun moyen d'action concret n'a été détaillé, aucune date n'a été donnée. Il n'est surtout pas sûr qu'elle soit adoptée. Mais qu'un groupe aussi influent au sein du projet pense se débarrasser de l'UST dans sa forme actuelle n'augure définitivement rien de bon.

Et, même sans algorithme, la confiance des investisseurs peut-elle revenir ? L'écosystème Terra a-t-il vraiment un futur ? Pour l'instant, la version actuelle des LUNA et de l'UST semble bien destinée à mourir. Mais pourront-elles repartir de zéro d'ici quelque temps ? Rien ne semble sûr.