Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Apple ne réparera plus les iPhone volés ou perdus

Apple déploie de nouvelles consignes en interne pour refuser la prise en charge des iPhone qui ont été signalés comme perdus ou volés. 

Apple prend des dispositions supplémentaires pour contrarier la circulation de téléphones qui ont été déclarés perdus. Dans un article paru le 29 mars, le site MacRumors rapporte l'existence d'un mémo interne à destination de l'ensemble des boutiques Apple dans le monde, ainsi que des prestataires de services agréés par l'entreprise californienne. Apple leur demande de ne plus accepter les réparations d'un produit déclaré perdu ou volé. 

Apple refuse de s'occuper des iPhone suspects

Concrètement, les nouvelles règles demandent aux réparateurs de ne pas prendre en charge la réparation d'un iPhone qui a été précédemment signalé auprès de l'association GSMA. Celle-ci maintient un registre international pour le compte de toute l'industrie de la téléphonie mobile, que les marques peut consulter pour vérifier le statut d'un téléphone. 

Cette base de données « permet aux propriétaires d'enregistrer un statut pour leurs appareils en cas de problèmes tels que la perte, le vol, la fraude ou pour indiquer que l'appareil est soumis à un plan de paiement. Le statut enregistré indique l'action recommandée aux personnes qui manipulent l'appareil ». Et c'est sur cette liste qu'Apple va s'appuyer davantage. Si un iPhone y est inscrit, alors le réparateur aura pour consigne de refuser l'opération. 

L'iPhone est un objet très convoité et peut parfois être la cible d'un larcin. // Source : Martin Sanchez

La note d'Apple à destination de ses réparateurs demande de refuser toute prise en charge si le code d'identification d'un iPhone figure dans cette base. C'est un code unique, appelé IMEI (International Mobile Equipment Identity). Il peut être consulté en tapant le code *#06# sur son clavier (ou dans les réglages- et c'est lui qui est envoyé par l'opérateur à l’association si on lui signale un mobile volé, par exemple.

Les dispositions face aux téléphones perdus ou volés ne datent pas d'hier, que ce soit chez les constructeurs ou bien chez les réparateurs. Apple, par exemple, a lancé en 2014 une page pour vérifier l’état du verrouillage d’activation de l’appareil (Activation Lock). Si c'est le cas, cela peut constituer un indice indiquant que l'iPhone qu'on cherche à revendre a été dérobé. La marque refuse d'ailleurs la réparation des produits déclarés perdus dans son application Localiser, mais cette disposition permet à celles et ceux qui n'ont pas activé la fonction de s'assurer que le voleur de leur smartphone ne pourra pas en faire ce qu'il veut.

Dans un autre genre, la loi française prévoit dans son Code des postes et des communications électroniques une disposition qui oblige les opérateurs à bloquer la ligne associée au téléphone qui a été volé -- plus exactement, il s'agit de bloquer l'accès du téléphone au réseau, tandis que la ligne pourra être réacheminée sur un autre terminal.