Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Miner de la crypto-monnaie est-il trop compliqué ?

Miner de la crypto-monnaie nécessite d'avoir des machines adaptées. Alors que des entreprises n'hésitent pas à investir des centaines de milliers de dollars pour se payer les équipements les plus puissants, les particuliers semblent moins bien armés. 

Acheter ou revendre des crypto est devenu très simple en 2022. Miner une crypto-monnaie comme le bitcoin reste en revanche une activité de niche. Pourquoi ? Car cela reste trop complexe, affirment les équipes de Block, la société que l'ancien DG et fondateur de Twitter, Jack Dorsey, a créée dans le secteur crypto. 

« Pour la majorité des gens, les machines adaptées au minage de crypto-monnaies sont difficiles à trouver. Et une fois que vous en avez repérées, elles sont chères et les livraisons pas toujours faites en temps et en heure », indiquait le 13 janvier dans un thread Twitter, Thomas Templeton, le responsable Hardware au sein de Block. 

https://twitter.com/TempletonThomas/status/1481728131668987904

Thomas Templeton pointe également les défis techniques auxquels les mineurs de crypto-monnaies doivent faire face « Une grande partie des problèmes qu'ils rencontrent sont liés à la dissipation de la chaleur et à la poussière. Par ailleurs, les machines de minages ont besoin d'être rebootées quasi tous les jours, ce qui prend du temps» Ces machines spécialisées font pas mal de bruit, ce qui les rend peu adaptées à une utilisation à domicile. 

Source : Montage par Nino Barbey pour Numerama

Les entreprises disposent de milliers de machines de minage de crypto

Des entreprises spécialisées dans le minage de crypto se sont petit à petit implantées dans le paysage. Et il n'est pas simple pour de petits particuliers de rivaliser avec elles, vu les moyens qu'elles y consacrent. En décembre encore, on apprenait que Marathon, l'une des plus grandes sociétés de minage de bitcoin allait débourser 900 millions de dollars pour acquérir davantage de machines spécialisées dans cette activité. En tout, ce sont 78 000 Antminer S-19 XP (du constructeur spécialisé Bitmain) qui doivent être livrées à Marathon au cours de cette année 2022. 

Cela portera le nombre total de machines de l'entreprise à quasi 200 000 et le hashrate, soit la quantité de calculs qu'elle peut réaliser par seconde, à 23,3 hexahash / seconde d'ici 2023. 

Marathon n'est pas la seule société spécialisée dans le minage de bitcoin. Riot, Bitfarm... de nombreuses entreprises se sont développées sur ce créneau. Les acteurs américains ont d'ailleurs vu leur activité dopée en 2021 par la décision de la Chine de se retirer du secteur. 

Un mineur de bitcoin isolé a peu de chance de remporter un bloc

Un particulier qui mine du bitcoin dans son coin, à petite échelle, a donc statistiquement peu de chance de décrocher un bloc à valider. Pour obtenir le droit de miner un bloc et obtenir la récompense en bitcoin associée, il faut en effet que sa machine soit la première à résoudre la « devinette mathématique » sur laquelle tous les mineurs s'affrontent pour remporter l'épreuve. Plus un mineur ou une société dispose de machines de minage puissantes, plus elle a statistiquement de chances de trouver la réponse aux équations posées rapidement. 

Cela ne veut pas dire que les chances des particuliers sont nulles (d'autant qu'ils peuvent se regrouper dans des pools de minage afin d'augmenter leurs chances de gagner la compétition). Il y a quelques jours, un petit mineur faisant partie du pool ckpool a ainsi eu son moment de gloire en obtenant le droit de miner le bloc 718 124. 

Comme le souligne le média spécialisé The Block (à ne pas confondre avec la société Block de Jack Dorsey), cette victoire est un vrai coup de chance car, avec la faible puissance de calcul dont disposait ce mineur (126 TH/s soit 0.000073% du hashrate total), il n'avait qu'une chance sur 1,36 million de battre ses concurrents. 

La société de Jack Dorsey a révélé étudier sérieusement la possibilité de développer elle-même une nouvelle génération de puces spécialisées dans le minage qui seraient plus simples à utiliser. L'ancien DG de Twitter avait beaucoup insisté sur cet aspect, en octobre 2021, indiquant sur Twitter que le minage n'était pas suffisamment accessible à tous et qu'il serait bon que les machines permettant de pratiquer cette activité ait un fonctionnement plus simple : « brancher une machine à une source d'énergie devrait être la seule étape requise pour pouvoir se mettre à miner du bitcoin », précisait Jack Dorsey. L'équipe de sa société The Block étudie visiblement la possibilité de mettre au point une puce spécialisée dans le minage qui serait moins onéreuse et aussi efficiente que possible sur le plan énergétique (sans sacrifier à la puissance). Reste à voir si le groupe de Jack Dorsey parviendra à concevoir un équipement radicalement différent et à modifier par ce biais le paysage du minage crypto.