Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Android : quelles marques offrent le meilleur suivi des mises à jour ?

Dans le monde merveilleux d'Android, les mises à jour sont un sujet épineux. De nombreux téléphones sont logiciellement laissés à l'abandon par leurs constructeurs, quelques années à peine après leur sortie. Pour faire un choix éclairé, voici ce que promettent les Samsung, Google et autres Xiaomi de ce monde.

Le suivi logiciel est devenu une caractéristique essentielle à prendre en compte lors de l’achat d’un smartphone. Un téléphone régulièrement mis à jour est mieux protégé contre les logiciels malveillants, en plus d’avoir une durée de vie plus longue. Mais dans le monde d’Android, il est souvent difficile d’y voir clair sur ce point.

Voici ce qu’on sait sur les engagements de chaque constructeur.

Mise à jour de sécurité / Mise à jour majeure

Avant de détailler la politique de chaque constructeur concernant le suivi logiciel Android, il est essentiel de faire une distinction entre les différents mécanismes de mise à jour offert par l'OS de Google.

Les téléphones sous Android profitent de deux canaux de mises à jour distincts.

Pour savoir quelle est la dernière mise à jour de sécurité installée sur votre téléphone, ou sur quelle version de l’OS vous êtes,  rendez-vous dans Paramètres, Système, Mise à jour du système.

Si les mises à jour système apportent plus de nouveautés et attirent plus l’attention, les mises à jour de sécurité sont plus importantes. Même si vous n’avez pas la dernière fonctionnalité à la mode, être à jour sur les patchs de sécurité signifie que votre mobile est protégé et que vous pouvez l’utiliser sans risques pendant plus longtemps. C’est justement pour cela que Google a scindé ce canal de mise à jour. Quand un constructeur s’engage sur une certaine durée de mise à jour, il parle en général de mises à jour de sécurité.

Google — 3 à 5 ans

Sans grande surprise, parmi les bons élèves du suivi logiciel, on retrouve Google. Pas étonnant, puisque le géant de la recherche est l’entreprise qui développe le système d’exploitation.

Jusqu’à maintenant, Google proposait, sur ses Pixel, des mises à jour de sécurité pendant « au moins trois ans à compter de la date de mise à disposition initiale de l’appareil sur le Google Store aux États-Unis ». Cela devrait changer bientôt. Les Pixel 6 et 6 Pro, qui seront présentés le 19 octobre 2021, auront le droit à 5 ans de mises à jour de sécurité.

Samsung — 4 ans

Juste derrière Google, on retrouve Samsung parmi les 1ers de la classe. Début 2021, le constructeur coréen a annoncé que ses appareils Galaxy (Z, S, Note, A, XCover et Tab) sortis depuis 2019 auront le droit à 4 ans de mise à jour de sécurité.

Les téléphones pliables du constructeur sont aussi concernés. Le plus gros constructeur de téléphones au monde promet des mises à jour « de manière mensuelle, trimestrielle ou semestrielle ». Concernant ses autres gammes de mobiles, Samsung ne s’est pas engagé fermement.

OnePlus / Oppo — 3 à 4 ans

OnePlus et Oppo ont récemment fusionné leurs efforts de développement afin d’offrir « un meilleur suivi logiciel pour les téléphones ». De cet effort commun est né un planning de mise à jour qui se présente comme suit :

Vivo — 3 ans (série X uniquement)

Moins connu que Oppo et Xiaomi, le constructeur chinois Vivo a aussi détaillé son planning de mise à jour. Ou plutôt, une toute petite partie de son plannning de mise à jour.

Dans un communiqué daté de mai 2021, la firme a annoncé fournir trois ans de mises à jour majeures et de mises à jour de sécurité… pour ses mobiles haut de gamme uniquement. Plus spécifiquement, pour la série des Vivo X. Cette dernière comprend le Vivo X51 et Vivo X60.

On ne sait pas quel traitement est réservé au reste des téléphones Vivo.

Nokia — 2 à 3 ans

Les téléphones Nokia (désormais construits par HMD Global) proposent entre deux à trois ans de mise à jour.

Xiaomi — 2 ans

Xiaomi a dédié une page de son site à la problématique des mises à jour. Sur cette dernière, le constructeur indique fournir des mises à jour « mensuelles ou trimestrielles pendant au moins 2 ans » après la mise sur le marché d’un téléphone.

La série des Xiaomi Mi 11 semble cela dit faire exception. En septembre 2021 l’entreprise a annoncé que les mobiles de cette famille recevront 3 mises à jour majeures et 4 ans de mise à jour de sécurité. Cette politique n’inclut pas, « pour le moment », les autres appareils du constructeur.

Motorola — 2 ans

Concernant sa toute dernière série de smartphones haut de gamme (les Edge 20), Motorola va offrir deux mises à jour majeures d’Android et deux ans de mises à jour de sécurité.

Le constructeur n’a pas communiqué sur le reste de son catalogue, mais il est très probable qu’aucun autre mobile n’offre plus de deux ans de suivi.

Le cas Huawei

Depuis que Huawei a été mis sur liste noire par les États-Unis, le constructeur ne peut plus installer Android sur ses téléphones. Si certains mobiles ont continué à recevoir des mises à jour depuis, aucun des smartphones du constructeur ne verra Android 12.

Huawei a commencé à installer son OS maison (HarmonyOS), sur ses smartphones, mais n’a pas pris d’engagement ferme quant à la durée de mises à jour.

Des progrès, peut mieux faire

Si l’on peut dire qu’il y a du mieux dans le suivi des mises à jour Android depuis quelques années, le marché est loin d’être irréprochable. Pour des questions économiques et écologiques, nos mobiles devraient être soutenus logiciellement pendant bien plus longtemps que ça. Devoir changer de téléphone au bout de deux ans, car son mobile n’est plus protégé contre les menaces de sécurité, est aberrant.

La tâche n’est pas impossible. La preuve, Apple déploie des mises à jour sur des téléphones vieux de 7 ans. Certes, l’entreprise a un gros avantage puisqu’elle construit le matériel et le logiciel (ce qui n’est pas le cas de la plupart des constructeurs Android), mais même Google, qui est dans une situation similaire à celle d’Apple ne promet pas un suivi aussi long.

En somme, s’il y a du mieux aujourd’hui, d’importants progrès restent malgré tout à faire dans ce domaine.