Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Pourquoi Apple fait appel dans le procès contre Epic Games, malgré une « victoire retentissante »

Apple a fait appel de la décision de justice dans le cadre de l'affaire qui l'oppose à Epic Games (qui a aussi fait appel). La firme de Cupertino joue la montre quant à l'introduction de moyens de paiement alternatifs sur son App Store.

« Une victoire retentissante », clamait Apple après la décision de justice prononcée dans le cadre du procès qui l’oppose à Epic Games. Il faut dire que 9 des 10 demandes d'Epic Games ont été rejetées. Pourtant, Apple fait quand même appel, a rapporté The Verge dans un article publié le 9 octobre. La raison ? L'ouverture de l'App Store à des moyens de paiement alternatifs, la seule victoire d'Epic Games (qui a également fait appel).

Tout porte à croire qu'Apple tente de jouer la montre malgré un jugement qui, sur le papier, lui est très largement favorable. Sauf qu'avec le premier verdict prononcé, l'App Store serait susceptible d'accueillir des moyens de paiement alternatifs dès le mois de décembre. Apple cherche à repousser l'échéance au plus loin, en suspendant les premières décisions le temps que les différents recours soient résolus. Un processus qui pourrait durer... des années.

En attendant que le tribunal valide ou rejette cette demande d'appel, Tim Sweeney, CEO d'Epic Games, n'oublie pas de se moquer sur Twitter :

https://twitter.com/TimSweeneyEpic/status/1446627338058350599?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1446627338058350599%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.frandroid.com%2Fmarques%2Fapple%2F1090287_apple-fait-appel-dans-le-proces-qui-loppose-a-epic-games-et-demande-un-delai

Apple veut gagner du temps face aux moyens de paiement alternatifs

Pour convaincre le tribunal, Apple brandit bien évidemment l'argument de la protection des utilisateurs. Aux yeux de la multinationale, les moyens de paiement alternatifs, notamment disponibles sous la forme de boutons pointant vers des liens externes, présentent des risques certains. Il explique : « Si Apple peut examiner les liens fournis dans la version de l’application envoyée en certification, rien ne pourra empêcher un développeur de modifier la destination de ces liens ou le contenu des pages. Par ailleurs, Apple ne peut pas déterminer si l’utilisateur qui a cliqué sur un de ces liens a bel et bien reçu les contenus pour lesquels il a payés. » 

« Apple reçoit déjà plusieurs centaines de milliers de demandes des utilisateurs chaque jour, et autoriser les moyens de paiement alternatifs va les augmenter », ajoute la firme, pour qui les moyens de paiement alternatifs représentent surtout un manque à gagner (exit la commission prélevée sur chaque transaction). Apple demande du temps à la justice pour mieux évaluer les risques, tout en étudiant les volets juridiques, technologiques et économiques de ce qu'il décrit comme un bouleversement dans son écosystème.

De son côté, Epic Games fait appel pour prouver qu'Apple exerce un monopole sur le marché de la distribution d’applications et faire baisser l'amende qu'il doit payer (pour avoir imposé un système de paiement dans Fortnite). En attendant, les utilisateurs iOS ne peuvent toujours pas (re)jouer à Fortnite... Ils peuvent prendre leur mal en patience : le Battle Royale très populaire n'est pas près de revenir sur l'App Store.