Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le rêve d'un chargeur vraiment universel se rapproche grâce à l'USB-C 2.1

L’USB-C va gagner en capacité. La version 2.1 du connecteur nouvelle génération sera capable d’alimenter la plupart de vos gadgets sans que vous n’ayez à vous poser de questions. De quoi envisager un futur où l’on ne jonglera plus avec différents chargeurs.

Le rêve d’un chargeur universel se rapproche. L’USB Implementers Forum (l’organisme en charge de la standardisation des périphériques USB) vient de publier le 25 mai 2021 le cahier des charges pour la version 2.1 du connecteur désormais bien connu.

Cela aura pris de longues années, mais le connecteur réversible USB-C est enfin en train de s’installer dans le paysage technologique mondial. C’est le port de choix de la plupart des ordinateurs ultras portables actuel, mais aussi de la plupart des téléphones Android. Certains accessoires comme des casques audio ou des manettes de jeu se rechargent aussi en USB-C désormais.

Il faut dire que sa polyvalence présente bien des avantages. Un seul port peut servir à recharger un appareil, transférer des données ou transmettre un signal vidéo. Mais jusqu’ici, la puissance de l’USB-C pour la recharge était limitée à 100 watts. Suffisant pour bon nombre d’accessoires, mais un peu court pour les ordinateurs les plus gourmands en énergie. La version 2.1 vient corriger ce problème en augmentant la puissance maximale à 240 watts.

Des nouveaux câbles et chargeurs nécessaires

Cela permettra de recharger l’immense majorité des appareils sur le marché, même les ordinateurs portables « gamer » qui exigent souvent une puissance importante pour tourner au maximum de leurs capacités. Avec cette nouvelle révision du standard, l’USB-C se rapproche encore plus du rêve d’un chargeur universel. Une seule brique de charge et un seul câble pourraient bientôt suffire à charger votre smartphone, votre tablette, votre écran d’ordinateur, votre imprimante ou votre casque audio. Le dernier iMac d’Apple qui exige par exemple une puissance de 143 watts pour fonctionner pourrait être alimenté via l’USB-C 2.1.

Le connecteur étant en plus intelligent, il ne délivrera jamais plus d’énergie qu’il est nécessaire. Pas de panique, vous ne grillerez pas votre smartphone avec un chargeur prévu pour les ordinateurs donc.

Seul petit bémol, il faudra de nouveaux câbles et de nouveaux chargeurs pour tirer pleinement profit de cette puissance. Seuls les accessoires certifiés EPR (pour Extended Power Range) seront capables de monter jusqu’à 240 watts. Cela risque de créer quelques confusions puisque deux câbles en apparence similaire pourront offrir des performances différentes. « Tous les câbles EPR doivent être identifiés de manière visible à l’aide d’éléments d’identification », indique cela dit l’USB Implementers Forum dans son cahier des charges.

Microsoft, Apple et HP en renfort

Aujourd’hui le marché de l’USB-C est déjà peuplé de câbles aux capacités différentes. Certains ne supportent que la charge tandis que d’autres sont pensés exclusivement pour le transfert de données et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Mais la marche inexorable du progrès aidant, nous devrions voir un alignement de tous ces standards d’ici quelques années. Surtout que des alliés de poids comme Microsoft, HP ou Apple ont participé à l’élaboration de ce standard.

Pour ne rien gâcher, l’USB-C 2.1 permettra aussi de transférer plus de données plus rapidement et sera capable de sortir trois flux vidéos 8K en 120 Hz simultanément. D’ici quelques années, il sera donc possible de n’emmener plus qu’un seul chargeur et qu’un seul câble lorsqu’on part télétravailler à la campagne.