Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Qu’est-ce que le Datamatrix, cette sorte de QR code qui arrive dans TousAntiCovid ?

Les nouveaux certificats de test et de vaccination qui vont faire leur arrivée dans TousAntiCovid-Carnet seront accompagnés d'un code Datamatrix, un code-barre cousin du célèbre QR code. On fait le point.

Vous en avez peut-être déjà vu sur des boites de médicament, sur des arrêts de bus ou même sur votre facture EDF. Le code Datamatrix est partout, même dans la nouvelle version de TousAntiCovid qui s'appuiera sur « un Datamatrix (une sorte de QR code) via la norme 2D-DOC/ANTS, employée par l’administration française » pour certifier les tests Covid.

Si ce code-barre de nouvelle génération se retrouve sur de nombreux documents administratifs, il est tout de même moins utilisé que son cousin, le désormais célèbre QR Code dont l'usage a explosé avec l'arrivée des smartphones. Les deux systèmes sont similaires (puisqu'ils appartiennent tous les deux à la catégorie des codes-barres bidimensionnelle), mais ont des avantages et des inconvénients propres.

Avantages et inconvénients des QR Code et Datamatrix

Le QR Code qui est aujourd'hui reconnu par la plupart de nos smartphones peut contenir plus d'information (jusqu'à 4 296 caractères alphanumériques) et gère mieux l'encodage de caractère japonais (pays où il a été inventé).

Le code Datamatrix, lui, est assez aléatoirement reconnu par nos téléphones mobiles (impossible à lire avec l'application photo native d'iOS par exemple) et ne peut contenir que 2335 caractères alphanumériques au maximum. En revanche, il a une densité d'information plus importante que le QR code. Cela veut dire que sur une surface donnée, le Datamatrix contiendra plus de caractère que la QR code, ce qui le rend plus facile à utiliser dans certains procédés industriels où le marquage de suivi doit être le moins encombrant possible.

C'est d'ailleurs en partie pour cela que l'Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) a mis en place la fameuse solution « 2D-Doc » qui s'appuie sur le Datamatrix. Dans les spécificités techniques de sa norme, l'ANTS autorise l'impression de codes allant de 58 mm à 16 mm de côté, une taille minimale plus appropriée au Datamatrix qu'au QR Code donc.

Ce n'est donc pas une surprise si les nouveaux certificats de vaccination et de test utilisent ce système puisque « le format Datamatrix ISO/IEC 16022 de forme carrée avec niveau de correction ECC200 » est le mode de représentation graphique retenu par l'ANTS pour « la lutte contre la fraude documentaire [...] le développement de l'administration électronique » et « la simplification des démarches administratives ».