Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Nvidia brouille la frontière entre monde réel et simulation avec son « Omniverse »

Lors de sa grande conférence annuelle, Nvidia a présenté sa dernière invention : l’Omniverse. Un outil qui permet de répliquer virtuellement et avec une fidélité sans pareille notre monde à nous.

Ce lundi 12 avril 2021 se tenait le keynote d’ouverture de la GPU Technology Conference (GTC pour les intimes), un grand raout annuel où le fabricant de cartes graphiques Nvidia présente ses nouveautés pour l’année.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entreprise américaine n’est pas arrivée les mains vides. Durant plus d'une heure trente, Nvidia a vanté son écosystème matériel et logiciel censé démocratiser l'utilisation de l'intelligence artificielle. De « Grace », un processeur construit spécialement pour les supercalculateurs, à une banque d'IA spécialisées utilisables en entreprise passant par des outils de traduction et de transcription en temps réel, Nvidia veut se positionner comme un acteur majeur de l'intelligence artificielle.

L'Omniverse, une simulation hyper réaliste

L'une des illustrations les plus frappantes est l'Omiverse, un outil de Nvidia qui permet de recréer virtuellement des environnements réels en 3D, avec des paramètres permettant d'imiter la vie réelle. Du sol de nos usines à nos routes, Nvidia promet que son outil saura simuler rapidement et efficacement le monde autour de nous pour mieux l'analyser et l'optimiser.

Dans le cadre d'une chaine de production d'usine par exemple, l’intérêt d'un tel outil est de mener des tests ou simuler des changements dans la chaîne logistique sans perturber le rendement « réel ». L'Omniverse est aussi capable de simuler le trajet d'une voiture autonome et ainsi de faciliter leur arrivée sur les routes, puisqu'elles se seront en quelque sorte « entrainées » dans la simulation.

Des bonds de productivité de 30 %

En recréant des modèles 3D hyper précis, Nvidia permet de mener toutes sortes d'expérimentations sur le monde sans réellement y toucher. « L'un des aspects les plus importants de l'Omniverse, c'est qu'il obéit aux lois de la physique », a expliqué Jensen Huang, directeur général de l'entreprise, comme pour appuyer la ressemblance entre le monde réel et la simulation offerte par Nvidia.

BMW, qui utilise l'outil pour améliorer ses usines, a qualifié la simulation de « jumeau virtuel » de son usine. Les expérimentations menées via l'Omniverse ont permis à l'entreprise d'améliorer son rendement de 30 % sur certains aspects. Disponible depuis quelques mois en version bêta, l'Omniverse sera disponible par abonnement « plus tard dans l'année ».