Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Même les géants de la tech sont frappés par la pénurie de composants

Apple, Samsung, Foxconn... Le nombre d'acteurs d'importance de l'industrie high-tech qui tirent la sonnette d'alarme concernant la pénurie de produits s'allonge de semaine en semaine, signe d'une crise d'ampleur.

La crise n’épargne personne. Alors que l’industrie high-tech s’enfonce semaine après semaine dans une pénurie de composants qui pourrait bien durer jusqu’à l’année prochaine, même les grands noms du secteur semblent être à la peine pour assurer leur production.

D’après un article du 8 avril 2021 venant de Nikkei Asia, le dernier constructeur frappé par cette crise n’est autre qu’Apple. La marque rencontrerait en effet des problèmes à produire suffisamment de MacBook et d’iPad.

Les iPhone épargnés… pour le moment

Ce sont deux problèmes conjugués qui désavantagent Apple. Concernant ses ordinateurs, il s’agirait de difficultés à monter toutes les pièces nécessaires sur les circuits imprimés tandis que les iPad souffriraient d’un manque de production d’écrans et de composants liés à l’écran.

Certaines commandes de composants attendues pour la première moitié de l’année ont donc été retardées et devraient arriver au second semestre seulement. Les iPhone quant à eux ne seraient pas encore touchés par la pénurie, mais l’approvisionnement en pièces serait en train de s’assécher sérieusement d’après Nikkei.

Apple n’est d’ailleurs pas le seul géant de l’électronique à souffrir de la crise actuelle. Fin mars, le PDG de la division mobile de Samsung avouait à propos de la production de Galaxy Fold que l’entreprise avait « résolu une grande partie des problèmes [d'approvisionnement en écrans] », mais qu’elle ne pouvait « toujours pas produire autant de téléphones pliables que d’autres smartphones ».

Une crise généralisée

Si l’on en croit un récent article de Bloomberg, la pénurie de dalles est due d’une part à la production très ralentie de circuit intégré pour écrans (une pièce basique dont le but est de transmettre des instructions sur la manière d'éclairer l’écran) et d’autre part à des problèmes industriels dans la production de verre protecteur d’écran. Deux importants fabricants sont à la traine à cause d’accidents dans leurs usines.

Les problèmes rencontrés par Apple et Samsung sont symptomatiques d’une crise d’ampleur. Jusqu’ici, les deux béhémoths du numérique avaient été relativement épargnés en raison de leur importance dans le marché qui leur permettait d’être prioritaires sur les commandes de composants. Apple, et plus spécifiquement Tim Cook, est d’ailleurs connu pour sa maitrise de la chaîne logistique.

La pénurie touche donc maintenant tout le secteur, de Foxconn à Apple en passant par Asus. Le seul moyen pour améliorer la situation serait de faire pousser d’autres usines, mais de tels investissements demandent beaucoup de temps et d’argent. La crise n’est donc pas près de s’arrêter.