Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Vous pourrez dessiner dans Google Maps les routes manquantes

Google Maps disposera dans les prochains mois d'un nouvel outil qui permettra de tracer grossièrement une route manquante sur la plateforme.

Sur Google Maps, il est était déjà possible de signaler un problème sur le service : une route inexistante par exemple, ou bien un tracé incorrect, un sens de circulation faux, une voie fermée ou bloquée, ou encore un odonyme inexact. Éventuellement, la plateforme laissait une ultime option, « Autre », pour permettre aux internautes de rapporter un pépin ne figurant pas dans les autres choix possibles.

Google apprécie ce caractère collaboratif : cela lui permet de relever un peu plus le niveau de précision de ses cartes en profitant de la contribution de personnes qui sont déjà « sur le terrain », c'est-à-dire à proximité de la route en question. Pas besoin d'avoir une équipe sur place, sauf éventuellement pour vérifier si le signalement est correct-- ou bien miser sur d'autres signalements pour valider la première notification.

Dessiner des routes manquantes sur Google Maps

Ce côté coopératif est d'ailleurs si apprécié qu'il va être développé. Dans un billet de blog du 11 mars, Google a présenté dans les grandes lignes l'évolution de cet outil. Avec lui, il sera possible de dessiner directement une route n'apparaissant pas sur Google Maps, alors qu'elle existe pourtant bien, afin de la faire apparaître sur l'outil de cartographie et de calcul de trajets.

Dans la vidéo de démonstration, le tracé est fait en tirant des segments plus ou moins longs, les uns à la suite des autres, pour donner une idée générale de la sinuosité (ou non) de la voie. Ce ne sera pas exactement un dessin « à main levée », dans lequel il faudrait essayer de reproduire la route en essayant de reproduire sa forme au jugé, avec la pointe de son curseur. Le tracé exact sera généré par Google.

Pour éviter les plaisanteries ou les mésusages, toutes les soumissions en la matière seront vérifiées préalablement avant d'être déployées pour tout le monde. La vidéo évoque un délai moyen de sept jours pour que les équipes traitent une proposition. Car outre les abus, Google veut s'assurer que l'internaute ne se trompe pas, en confondant par exemple une piste cyclable avec une route.

Reste la question du calendrier : à quelle date la fonctionnalité sera-t-elle proposée aux internautes ? Google reste pour le moins évasif, en évoquant un déploiement sur quelques mois. En tout, plus de 80 pays dans lesquels il est déjà possible de signaler un souci de voirie seront concernés. La bonne nouvelle, c'est que la France en fait partie, puisqu'on peut dès aujourd'hui indiquer un problème de ce genre.