Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le Nokia 7 Plus a dû être mis à jour deux fois pour qu'il cesse d'émettre trop d'ondes

Le Nokia 7 Plus a reçu deux mises à jour pour réduire significativement sa puissance d'émission. Son constructeur, HMD, récolte une amende pour ne pas avoir agi rapidement.

C'est un cas de figure assez inhabituel d'infraction à la réglementation sur les ondes. Dans le cas du Nokia 7 Plus, il a fallu que l'entreprise finlandaise HMD s'y reprenne à deux fois pour correctement patcher son smartphone. En effet, ce modèle avait été contrôlé en faute par l'Agence nationale des fréquences (ANFR) et le premier correctif appliqué par HMD n'avait pas suffi à le faire rentrer dans le rang.

Mais de quoi parle-t-on, exactement ?

Du DAS, un acronyme qui signifie débit d’absorption spécifique. Il s'agit d'un indice qui décrit la quantité d'énergie transportée par les ondes électromagnétiques qui est absorbée par le corps humain. On exprime cet indice en watts par kilogramme (W/kg) et plus sa valeur est élevée, plus les ondes sont énergétiques. On mesure le DAS au niveau du tronc, de la tête et des membres.

Dans cette affaire, c'est le DAS « tronc » qui posait problème. Pour cette partie du corps, c'est-à-dire, grosso modo, le buste, la limite réglementaire est fixée à 2 W/kg, quand la mesure est effectuée à une distance de 5 millimètres ou moins entre l'appareil en cause et la personne. Mais les mesures effectuées par un laboratoire accrédité ont montré que le Nokia 7 Plus en était loin.

Deux mises à jour nécessaires et une amende

Lors du premier contrôle, le smartphone a été flashé à 3,48 W/kg. Mise en demeure par l'ANFR de faire rentrer son appareil dans le rang, HMD s'est exécutée une première fois en poussant une mise à jour censée réduire l'intensité des ondes émises. Mais un contrôle ultérieur a montré que le patch n'était pas suffisant, puisque terminal a été flashé cette fois à 2,15 W/kg.

La seconde mise à jour a toutefois réglé le problème, puisque le DAS « tronc » est de 1,58 W/kg  désormais. Si vous possédez un Nokia 7 Plus, vous n'avez rien à faire de spécial : la mise à jour est automatiquement diffusée aux téléphones correspondants, dès lors qu’ils sont connectés à un réseau de données -- en 4G ou en Wi-Fi. Il est toutefois conseillé de bien vérifier que la mise à jour est passée.

Le dépassement de la valeur réglementaire du DAS n'induit pas un quelconque risque sanitaire pour le public. Ce seuil réglementaire de 2 W/kg a été établi en prenant une très large marge de sécurité par rapport à des essais en laboratoire ayant permis de déceler un effet thermique (échauffement des tissus). Par rapport au seuil thermique, le seuil réglementaire est 50 fois moindre.

Pour HMD, l'affaire s'est aussi conclue par une amende administrative prononcée par l'ANFR, au motif qu'elle n'a pas réduit la puissance du Nokia 7 plus dans le délai imparti par la mise en demeure.