Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Avec sa montre Sense, Fitbit dit pouvoir mesurer votre niveau de stress

Les montres connectées mesurent de plus en plus d'informations sur le corps humain. Dernière avancée en date, proposée par Fitbit : le niveau de stress. C'est ce que proposerait de mesurer Sense, sa nouvelle montre intelligente.

Si l'épidémie de coronavirus qui sévit en France et dans le reste du monde affecte votre moral, sachez qu'il est désormais possible de suivre dans le temps son état, grâce aux avancées techniques des objets connectés. Ce 25 août, l'entreprise américaine Fitbit, une spécialisée dans la fabrication d’objets connectés, a annoncé la sortie de la toute première montre capable de mesurer le « niveau de stress ». Mais comment est-ce possible ?

Fitbit Sense, pour mesurer le stress

Baptisée Sense, cette montre est la première du genre à être commercialisée au monde, selon l'entreprise. Du moins, la première au monde qui embarque un capteur EDA (pour Electrodermal activity, soit activité électrodermale) afin d'aider les porteurs à suivre leur stress. Elle sortira au cours de l'automne 2020, au prix de 329,95 euros, avec des couleurs et des finitions variées.

L'analyse du niveau de stress ne se fera pas en continu, comme le rythme cardiaque : pour effectuer une mesure à un instant t, il faudra placer la paume de sa main sur la face avant de l'appareil, afin que le capteur EDA puisse scanner l'activité électrodermale -- c'est-à-dire l'activité et les variations électriques se trouvant sur la peau, qui peuvent être un indicateur de stress.

Fitbit prévient que cette activité électrique à la surface de la peau ne varie pas seulement sous l'effet du stress : d'autres phénomènes, comme le mouvement, le bruit ou encore le changement de température, jouent sur la conductance cutanée. Pour éviter des mesures trompeuses qui seraient en fait dues à des facteurs moins alarmants, Fitbit précise qu'il se sert aussi d'autres données pour affiner ses mesures.

« Le nouveau système de notation de la gestion du stress Fitbit calcule la façon dont votre corps réagit au stress, mettant en relation les données sur votre santé cardiaque, celles sur votre sommeil ainsi que votre niveau d’activité », explique la société dans un communiqué. Un onglet « stress » est disponible dans l'application afin de délivrer le score final, de 1 à 100, une valeur élevée étant le signe d'un stress.

Soucieuse de donner une assise médicale à cette nouvelle fonctionnalité, Fitbit tient à préciser que son nouveau détecteur a été mis au point par ses équipes en tenant compte des conseils d'experts médicaux issus d'institutions académiques. L'application contient par ailleurs des recommandations pour mieux faire face au stress, avec par exemple un travail sur la respiration.