Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Télétravail : comment améliorer le confort de son bureau à domicile

Après deux mois de télétravail, vous savez maintenant à quel point tout le matériel qui entoure votre bureau ou espace de travail est important. Il permet non seulement d'améliorer votre productivité mais aussi votre confort. Voici des accessoires et du mobilier qui peuvent vous permettre d'améliorer votre posture.

En raison de la crise du coronavirus, de nombreux Français et Françaises ont été amenés à télétravailler. Les plus chanceux possédaient déjà un bureau et tous les équipements nécessaires pour travailler dans de bonnes conditions. Pour les autres, la pratique du télétravail s'est avérée douloureuse. Quand l'espace de travail n'est pas adapté, c'est le corps qui en pâtit.

Alors que le télétravail se prolonge pour beaucoup de travailleurs -- et qu'il va dans certains cas se démocratiser --, il devient intéressant d'investir dans du matériel de qualité. Cela peut être du mobilier ou des accessoires pour adopter une bonne posture, ou bien du matériel que l'on a souvent au bureau, mais pas chez soi.

Un bon fauteuil de bureau pour éviter le mal de dos

Si vous êtes en télétravail depuis presque deux mois, vous savez à quel point un bon fauteuil peut faire la différence. Un bon fauteuil doit pouvoir vous aider du mieux possible à adopter la bonne posture de travail assise. Elle est parfaitement décrite par le site du CCHST du Canada par exemple.

Dans l’idéal, votre fauteuil doit s’adapter du mieux possible à votre morphologie. Il doit donc respecter au moins les caractéristiques suivantes :

Office Depot propose des fauteuils qui répondent à ces critères à partir de 155 euros. C’est le cas par exemple de ce siège de bureau Realspace Karl Filet (210 euros) ou de ce Realspace Eiger, à 186 euros. Enfin, si vraiment vous voulez faire plaisir à votre dos, un fauteuil plus haut de gamme est disponible à 510 euros, avec le Realspace Tokyo Filet. Ici, tout est réglable, de l’inclinaison de l’assise à la tension de basculement du dossier.

Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner pour éviter le mal de dos est de faire des étirements et des exercices de musculation du dos une ou deux fois par semaine.

Un repose-poignet pour éviter les tensions

Si vous ou votre bureau n'êtes pas à la bonne hauteur, les poignets peuvent être en tension lors de la manipulation d'une souris ou d'un clavier. Il peut en découler le douloureux syndrome du canal carpien et ses nombreux symptômes plus désagréables les uns que les autres. Pour éviter tout risque, l'usage d'un repose-poignet peut être très utile. Celui-ci permet d'élever les poignets au même niveau que la souris et/ou le clavier afin de limiter les tensions dans ceux-ci.

Le repose-poignet peut prendre plusieurs formes. Il peut se placer devant un clavier ou une souris pour surélever les poignets, mais il peut aussi être intégré directement au tapis de souris pour limiter ses déplacements. Office Depot propose de nombreux modèles différents, avec un prix d'entrée à seulement 8,51 euros. Une bonne occasion d'essayer sans se ruiner.

Un repose-pieds pour les bureaux trop hauts

Les repose-pieds permettent de compenser la hauteur inadaptée d'un bureau. Même avec une chaise parfaitement réglée, la position des jambes peut être mauvaise si le bureau est trop haut. Ainsi, les talons ne font pas assez appui sur le sol et il devient tentant de glisser vers le bas pour mieux poser ses pieds, au détriment du dos qui ne s'appuie plus sur le dossier de la chaise. Un repose-pieds vient empêcher ceci, en surélevant les pieds afin de garder un bon appui sur le sol.

Là encore, le coût d'un repose-pieds n'est pas si élevé si l'on considère les effets positifs que cet accessoire peut avoir. Le mieux est d'opter pour un modèle avec une plateforme à inclinaison réglable et avec un revêtement antidérapant afin que les pieds ne glissent pas. Le plus accessible des repose-pieds est à 23,88 euros seulement sur Office Depot.

Un bras articulé pour ajuster la position de l'écran

Les pieds livrés avec les écrans ont souvent les défauts de prendre de la place et de ne pas être suffisamment réglables. Si votre moniteur est compatible VESA (vérifiez s'il y a 4 trous de passage de vis à l'arrière), vous pourrez alors utiliser un bras porte-écran. Lorsque ces bras sont articulés, ils permettent de déplacer l'écran dans tous les sens et sans effort.

D'une manière générale, et si vous utilisez un moniteur, la moitié supérieure de l'écran doit se trouver à hauteur d'yeux. Cela limite les tensions dans les cervicales. Si l'écran est trop bas, vous pouvez opter pour un simple support qui fait office de réhausseur. Ceux-ci permettent aussi d'avoir un rangement supplémentaire sur le bureau, sous le pied du moniteur.

Une imprimante pour gagner du temps

On ne va pas vous réexpliquer l’intérêt d’une imprimante en ces temps de télétravail. Une partie des télétravailleurs peuvent s’en passer mais tous ceux qui travaillent avec des factures savent bien qu’il ne peuvent faire sans.

D’une manière générale, une imprimante n’est pas qu'une perte de place chez vous. Les dernières générations possèdent toutes un scanner, font office de copieur et permettent même d’imprimer des photos d’excellente qualité. Et elles sont désormais toutes connectées au réseau Wi-Fi.

Ce qui manque chez soi : carnets, stylos, ciseaux...

Cette vague de télétravail a aussi été l'occasion pour certains de découvrir qu'ils manquaient de fournitures bureaux essentielles et peu couteuses. Parmi celles-ci, on pense aux carnets de notes, aux Post-its voire de simples stylos.