Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Cyberguerre, saison 2 : ce qui vous attend en 2020 sur notre univers dédié à la cybersécurité

Numerama est fier de vous présenter la saison 2 de Cyberguerre, son cybermagazine numérique sur la cybersécurité.

Alors que Forum International de la Cybersécurité de Lille s'ouvre pour détailler les enjeux éducatifs, économiques, géopolitiques et sociaux de la sécurité informatique, Numerama est fier d'écrire un nouveau chapitre de l'histoire de Cyberguerre. En 2019, nous avons fait un pari : celui de proposer une verticale médiatique à la ligne éditoriale obsessionnelle, traitant de sécurité informatique sous toutes ses formes. Parce que les références manquent en langue française sur le web, nous pensions que cette place était à prendre.

L'idée derrière la ligne éditoriale de Cyberguerre est simple : imposer Numerama comme un média capable de porter ces sujets complexes liés aux enjeux de sécurité du numérique et les retranscrire au grand public. Car ce thème si vaste est l'affaire de toutes et de tous. De la protection des données personnelles aux affaires impliquant des états et des milliardaires, en passant par les nouveaux moyens des forces de l'ordre, l'imaginaire débordant des hackers et les défis posés par les infrastructures de demain, le web et l'informatique sont devenus des champs de bataille mêlant intérêts publics et privés.

Sur Cyberguerre, la mission de Numerama est, comme pour tous les sujets que nous couvrons, de proposer dans un même espace des angles experts et riches, poussant la réflexion avec des reportages, entretiens et enquêtes et des sujets pratiques, permettant d'enrichir les usages de nos lectrices et nos lecteurs. Le tout, sans oublier une couverture de l'actualité au travers d'angles originaux et forts et des choix iconographiques polissons (cf, la une de cet article).

Cette promesse, vous pouvez déjà la retrouver dans les sujets récents ou moins récents, publiés sur Cyberguerre.

Nouveau site, nouveau journaliste, même modèle

Nous avons profité de cette saison 2 pour revoir la lisibilité de la rubrique. Les changements sont mineurs, mais apportent un réel confort de lecture : le fond n'est plus noir (cela fatiguait les yeux sur des articles longs), les titres sont beaucoup plus lisibles et la maquette a légèrement évolué, permettant d'inclure des tableaux par exemple. Pour 2020, nous avons pour projet d'associer à Cyberguerre un SecureDrop et de créer plusieurs articles enrichis sur des sujets forts et inédits. Un groupe Facebook dédié aux questions de notre lectorat sur la sécurité informatique et rejoint par plus de 1 600 membres complète l'offre éditoriale.

François Manens, journaliste formé à Numerama qui a depuis travaillé sur le versant économique de la tech pour La Tribune, s'occupe de tenir et d'enrichir la ligne éditoriale à temps plein. Nous nous donnons pour objectif, ensemble, de séduire un million de lectrices et de lecteurs d'ici la fin de l'année 2020.

Le modèle d'affaires que nous testions en 2019 ne change pas : les espaces publicitaires de Cyberguerre sont occupés par un partenaire unique. Après Bitdefender en 2019, c'est ExpressVPN qui s'associe à la verticale pour 2020. L'annonceur bénéficie ainsi d'un espace contextuel pour promouvoir ses services, notamment grâce à des bannières publicitaires conçues pour le site et bien intégrées à la maquette.

Comme la transparence est inscrite dans l'ADN des médias d'Humanoid, un gage de la confiance que nous donnent nos lectrices et nos lecteurs, cet article sera épinglé dans la barre de navigation de Cyberguerre, permettant à quiconque de retrouver ces informations. Bien entendu, ExpressVPN n'a aucune influence sur la ligne éditoriale, le choix des sujets ou le contenu des articles (hors éventuels articles sponsorisés clairement identifiés). Et si nous lui avons fait confiance, c'est aussi parce que, dans les nombreux benchmarks réalisés par la rédaction en interne, il est l'un des rares fournisseurs de VPN grand public à ne pas lésiner sur les moyens mis en place pour sécuriser les données des connexions, maintenir une application à jour de qualité et proposer des options de configuration nombreuses et poussées. Bref, des qualités qui collaient à l'idée que nous nous faisions d'un annonceur exclusif pour Cyberguerre.

Nous espérons dans tous les cas que vous trouverez sur Cyberguerre le journalisme exigeant et original que nous essayons de proposer jour après jour pour faire de Numerama votre lecture de référence pour anticiper le futur et comprendre le présent.