Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Test de la manette Xbox Elite Series 2 : le meilleur pad du monde devient encore meilleur

Avec sa manette Xbox Elite Series 2, Microsoft repousse l'excellence de son pad. Seul le prix est dissuasif.

Contrairement à Sony, Microsoft s'appuie sur une vraie stratégie en matière d'accessoires Xbox. Aujourd'hui, celle ou celui qui veut acheter une manette pour sa Xbox One a le choix : un pad classique, une variante personnalisée en passant par le Lab ou une déclinaison Elite, sans oublier la manette adaptative pensée pour les personnes en situation de handicap. En novembre 2019, la firme de Redmond a lancé la Elite Series 2, deuxième génération de son pad premium, vendue près de 180 euros.

On peut d'emblée évacuer la question du prix : oui, la Elite Series 2 coûte presque aussi cher qu'une Xbox One S. Oui, c'est trois à quatre fois plus qu'une manette normale. Mais cette somme représente un investissement sur l'avenir qui joue beaucoup (elle sera compatible avec la Xbox Scarlett). Et, après tout, l'acquisition d'un clavier et d'une souris gamer de pointe dépasse facilement les 100 euros. Nous n'écrirons jamais qu'il faut absolument investir 180 euros dans une manette. En revanche, il faut bien reconnaître que la Elite Series 2 vaut son pesant d'or.

Première manette Xbox avec une batterie

Compatibilité

Aujourd'hui, à l'exception de la PS4 et de la Switch, la manette Elite Series 2 est compatible avec à peu près tout : Xbox One, PC, Apple TV, appareils mobiles (Android et iOS) et même Google Stadia. Et demain, elle fonctionnera sur la Xbox Scarlett.

Ne cherchez pas une quelconque trace d'exubérance esthétique sur la Elite Series 2. Pas de couleur flashy, pas de camouflage : ici, c'est du serious business. C'est donc une robe noire qui habille la manette reprenant en tout point la forme du pad original. Elle dispose en revanche de plusieurs améliorations appréciables. En premier lieu, le grip, qui recouvre l'intégralité des manches, est beaucoup plus affirmé et, par extension, il accroche mieux la paume des mains. Microsoft en a également mis un sur chaque gâchette, sans qu'il ne soit désagréable pour l'index. Et si certains pointaient du doigt la solidité, à long terme, de la première mouture, cette Elite Series 2 semble être taillée pour durer (l'avenir le dira).

En termes d'ergonomie, on navigue en terrain conquis puisque le design, au global, est le même. Sur Numerama, nous adorons rappeler à quel point nous trouvons que la manette Xbox One est la meilleure du marché. Entre la largeur idéale, les sticks asymétriques, les gâchettes vibrantes et le placement des boutons, elle réalise un véritable sans faute. Ce n'est pas pour rien que les premiers kits Oculus Rift en fournissaient une et qu'Apple l'a choisie elle, plutôt que la DualShock 4, comme accessoire tiers pour Apple Arcade (elle est vendue sur son store). La Elite Series 2 reprend ces arguments d'excellence et les repousse d'un cran en jouant sur les détails. Exemples : le bouton Xbox est plus ferme, avec une course plus courte (lire : il réagit plus rapidement), et l'apparition du port USB-C.

Alléluia, nous sommes en 2019 et Microsoft s'est enfin décidé à intégrer une batterie dans une manette -- oui, c'est une première. Avec une autonomie annoncée à 40 heures, la manette n'a montré aucun signe de faiblesse pendant notre test (un confrère de FrAndroid, heureux propriétaire de la manette depuis la sortie, nous a indiqué que l'autonomie n'a jamais été un problème pour lui). Un petit hic néanmoins : elle n'est pas amovible.

La manette qui s'adapte

À l'instar de celle qu'elle remplace, la Elite Series 2 peut être personnalisée d'un point de vue hardware. Cela passe par une ribambelle d'éléments aimantés qui permettent de choisir parmi plusieurs formes et tailles de sticks, de changer la croix directionnelle ou encore d'ajouter des ailettes à l'arrière (pour quatre raccourcis). Il est également possible de jouer sur la course des gâchettes (on passe à trois paliers au lieu de deux) et de gérer la sensibilité des sticks (avec une clé fournie). En bref, on peut modifier sa manette en fonction de ses préférences, sans nécessairement passer par un logiciel. Il ne lui manque qu'une chose : la possibilité de modifier son poids (comme l'autorisent les manettes professionnelles Nacon).

La Elite Series 2 est livrée avec :

À quoi peut bien servir la modification de la course des gâchettes, penserez-vous ? On donne un exemple concret : dans un jeu de tir, raccourcir la course de la gâchette de gauche, qui sert à la visée, peut aider à être plus réactif. À contrario, dans un jeu de voiture, vous préférerez l'amplitude maximale pour mieux doser l'accélération. La Elite Series 2 autorise plusieurs possibilités d'ajustement en fonction du genre. Le tout, en quelques secondes seulement.

Tous ces petits éléments se rangent dans une coque très rigide fournie, qui contient également le socle de recharge sur lequel vient se poser la manette. Microsoft a même pensé à un trou pour permettre de brancher ledit socle et, ainsi, de recharger la Elite Series 2 quand elle est soigneusement rangée. Encore un détail qui compte.

Une application complète

La personnalisation hardware n'est pas suffisante à vos yeux ? Vous êtes un adepte d'eSport ? Vous désirez pousser les réglages vraiment très loin ? Il existe une application gratuite nommée Accessoires Xbox -- disponible sur Xbox One et Windows 10 (mais pas macOS) -- qui permet de modifier les paramètres de la manette de manière logicielle. La Elite Series 2 est capable d'assumer trois profils différents -- en plus de celui par défaut -- sachant qu'on peut en conserver 250 dans le cloud (il faudra passer par l'application pour les enregistrer dans la manette).

L'application permet de :

Vous l'aurez compris : il y a de quoi perdre des heures et des heures à imaginer plusieurs profils en fonction du genre ou du jeu. Toutefois, les tricheurs ne pourront pas faire de macro, correspondant à des combinaisons de touches. Bien tenté