Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Prise en mains du Pixel 4 : ce qui impressionne, ce qui rassure, ce qui déçoit

Google lance enfin ses Pixel 4 et Pixel 4 XL. Nous avons pu rapidement les prendre en mains : ont-ils suffisamment d'ambition pour concurrencer Apple, Samsung ou Huawei ?

À la course à la puissance, Google répond par la photographie. Aux capteurs d'empreintes sous l'écran et autres caméras pop-up gadget, Google préfère une reconnaissance faciale maîtrisée et sécurisée. Aux interfaces personnalisées, Google répondra toujours par un Android pur repensé pour les interfaces tactiles. Ces trois propositions pourraient résumer nos premières impressions après avoir pris en main les Pixel 4 lors d'un événement organisé par Google pour la presse.

On le sent : le géant de Mountain View n'a plus à prouver qu'il a une place sur le marché des smartphones. En 2019, après d'excellents Pixel 3 et Pixel 3a, le Pixel 4 renforce une formule connue en adaptant les meilleures technologies de la concurrence. Le résultat, c'est un cocktail de bonnes idées et de promesses qui restent à confirmer, obscurci malheureusement par un décalage dans le déploiement du logiciel en France par rapport au reste du monde. Et on le sait, le logiciel compte autant que le matériel dans l'expérience globale d'un produit.

En attendant un test complet, voici notre premier avis à chaud, en trois émotions (et une vidéo).

https://www.youtube.com/watch?v=sAoFKKQC4fk

Le bluffant

Le décevant

L'attendu

En bref

Cette première prise en mains du Pixel 4 nous montre que Google a encore des idées pour capitaliser sur ses réussites depuis le Pixel 2. Si nos déceptions sont réelles côté Assistant, nous essaierons dans notre test de mettre à l'épreuve ce smartphone dans sa version « actuelle » et de trouver ses limites.

Car en un sens, avec Apple (et Amazon qui ne propose pas de smartphone), Google est le seul à savoir aussi bien intégrer ce qu'on peut appeler grossièrement « l'intelligence artificielle » à ses produits : ce sera un plus quand ce sera en France, mais en attendant, les autres ne font pas mieux et propose des expériences sur smartphone très classiques.

Quoi qu'il en soit, la proposition Google pour 2019 côté smartphone risque de donner du fil à retordre à la concurrence.