Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Firefox : petit guide pour comprendre les extensions recommandées de Mozilla

Mozilla propose depuis début juillet une nouvelle fonctionnalité, dans laquelle sont mises en avant des extensions. Tour d'horizon de ce service.

C'est le 9 juillet que Mozilla a publié la plus récente mise à jour de son navigateur web, Firefox 68. Principale évolution, l'arrivée des extensions recommandées. En fonction des modules complémentaires que vous utilisez déjà au quotidien, mais aussi des add-ons populaires et reconnus pour leur qualité, le logiciel vous fait des propositions pour enrichir et étendre les possibilités de Firefox.

Les extensions sont des composants tiers qui complètent le navigateur, celui-ci n'ayant pas vocation à intégrer toutes les fonctionnalités du monde -- Firefox deviendrait monstrueux à l'emploi. Par exemple, « Video DownloadHelper » est un utilitaire de téléchargement de vidéos. « NoScript » sert à bloquer l'exécution de scripts sur une page. Enfin, « Dashlane » charge le bon mot de passe lors d'une connexion.

Localiser les extensions recommandées

C'est donc en fonction de ses besoins que l'internaute sélectionne ses modules. Cela étant dit, encore faut-il savoir savoir ce qu'il nous faut et identifier les bons modules. Voilà donc la raison qui a conduit Mozilla à se lancer dans des recommandations. Le projet a été dévoilé en avril, avec quelques détails sur son fonctionnement : par exemple, chaque extension suggérée sera scrupuleusement vérifiée.

Pour accéder à ces recommandations :

Des conseils basés sur votre profil

Cette personnalisation est rappelée par Mozilla : « Certaines de ces recommandations sont personnalisées. Cette sélection se fonde sur d’autres extensions que vous avez installées, les préférences de votre profil et les statistiques d’utilisation ». Vous avez évidemment tout à fait la possibilité de passer outre ces suggestions et d'installer tout autre chose sur votre navigateur.

Dans l'exemple ci-dessous, quatre modules sont mis en avant. On y voit un descriptif de deux lignes, l'appréciation générale de la communauté sous la forme d'une note étoilée et le nombre d'utilisateurs. Dans le cas d'une version de Firefox totalement vierge, Mozilla sera quand même en mesure de vous conseiller tel ou tel module, comme Feedbro, un outil de gestion de flux RSS.

Mozilla a pris soin de ne pas sélectionner n'importe quoi. Outre la question de la sécurité, d'autres vérifications sont faites pour décider l'ajout d'un add-on à la liste : est-ce qu'elle est destinée au grand public ? Il n'est en effet pas question de proposer un outil servant au développement web. Est-ce qu'elle est l'une des meilleures dans ce domaine ? Et enfin, est-ce qu'elle fonctionne parfaitement ?

À titre d'exemple, Mozilla a sélectionné deux greffons développés par l'Electronic Frontier Foundation (EFF), une organisation américaine spécialisée dans la défense des droits et des libertés dans l'espace numérique :

Un ajout qui a fait plaisir à l'EFF : « Nous sommes ravis que Mozilla mette l'accent sur la confidentialité et les extensions axées sur la sécurité, et nous sommes ravis que HTTPS Everywhere et Privacy Badger soient inclus dans cette liste », écrit l'association dans un message publié le 24 juillet. Si vous ne les trouvez pas dans la liste des modules recommandés, vous pouvez les retrouver par une recherche.

Il est à noter que Mozilla ne vend aucun emplacement pour figurer dans cette rubrique. « Les développeurs et développeuses ne peuvent pas payer pour placer leur extension dans notre programme de recommandation et Firefox ne reçoit aucune compensation du fait de ce processus », lit-on dans une foire aux questions. Les add-ons ne sont retenus que s'ils apportent de la valeur à l'internaute.

Confidentialité respectée

Notez au passage que les données qui servent à personnaliser les recommandations sont issues de la télémétrie de base du navigateur web. Celles-ci sont anonymisées. Elles se limitent à des informations générales, comme la préférence de langue et les autres add-ons présents. Une fois le profil défini, Mozilla le compare avec les statistiques d'utilisation d'autres internautes pour proposer des add-ons cohérents.

Il est possible de refuser cette collecte et de n'avoir que des suggestions génériques. Dans « Outils » puis « Options », la ligne « Vie privée et sécurité » donne accès la section « Collecte de données par Firefox et utilisation ». Il suffit alors de décocher le réglage correspondant (« Autoriser Firefox à effectuer des recommandations personnalisées d’extensions »). Il est possible de faire marche arrière à tout moment.